RSS
RSS


NC16 - Romances hétérosexuelles et homosexuelles
 
anipassion.com

[REBOOT] ▶ Un agneau parmis les loups • Petit-Jean Le Compte

 :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids plumes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 8 Fév - 23:18
Petit-Jean Le Comte


Nom : Le Comte. Ce nom fait bourgeois, mais il n'en est rien. Il est un pauvre prolétaire. D'ailleurs, ne l'appelez jamais Comté. Il va se vexer le pauvre chou.
Prénom : Son vrai prénom est Jean. Mais il se fait appeler Petit-Jean. Il a prit l'habitude de ce surnom et se présente comme ça.
Sa sœur s'appelle Jeanne. Les parents sont des comiques.
Âge : 31 Aout ! (Seize balais)
Origines : Omelette du fromage.
Orientation sexuelle : Les thérianthropes le dégoutte. Dommage pour vous.
Groupe : Junior.
Emploi : Première année fraîchement débarqué !
Dominance : Pas de thérianthropes vous dis-je !
Famille de race mêlée : Atavique de type canidé.
Animal de race mêlée : Épagneul de Saint-Usuge. (je voulais le breton, mais on m'a dit que ce serait trop juste pour un pg ;-; )
Appellation scientifique : Canis lupus familiaris.
Quelle catégorie de poids : Léger !


Identité


Goûts : Alors là, ça va aller vite. Jean est quelqu’un de très spéciale. C’est pas le genre de gars à s’appeler geek parce qu’il joue à candy crush en attendant son bus, non. Lui, c’est un nerd un vrai. Star Wars, The big bang theorie, retour vers le futur. Lui il croit aux extraterrestres et aux reptiliens. Quoi que, les reptiliens, il en a la preuve maintenant ! Cette société secrète… d’animaux.
Jean c’est quelqu’un de simple, il aime rire, il aime lire, il aime partir en forêt et faire son scoot professionnel. Man vs Wild. Faire des pranks. Mais il aime aussi tout simplement poser ses fesses bien au fond de son canapé devant une série policière, chips et popcorns en prime.
Il aime sa tranquillité aussi. Surfer sur internet. Le pire comme le meilleur. Le deep web est son ami.

En revanche, il y a beaucoup de choses qu’il n’aime pas. Beaucoup, beaucoup, beaucoup. Les thérianthropes notamment qui l’ont totalement traumatisé avec leurs histoires. Les marionnettes aussi, sa plus grande peur. Depuis qu’on lui a montré chucky à l’âge de 5 balais. Il n’aime pas non plus que l’on le prenne de haut, susceptible pour pas deux. Les chats aussi. Bien qu’il en ait eut un, il n’a jamais été fan de ces bêtes-là.
Il n’est pas fan des choses sucrées, il est bien plus saucisson et le bon pâté de campagne. Il n’aime pas non plus parler anglais, mais il doit bien le faire… La moutarde lui remonte au nez et il a déjà failli se crever un tympan avec un coton-tige.
C’est un boulet.


Caractère : Paranoïa, paranoïa. Le pauvre garçon. Déjà qu’il n’était pas très clair, c’est pire depuis qu’il a rejoint le rang des ataviques. Il s’en serait bien passé.

Si l’on peut le résumer en un mot, ce serait curiosité. Jean passait son temps soit dans la forêt à la recherche de trucs étranges que ce soit plantes, animaux ou constructions. Soit sur son PC à se renseigner sur les théories du complot. Non, il n’était pas très net à la base. Il pourrait être ce que l’on appelle un nerd. Sa culture des memes internet est impressionnante, son historique internet « effrayant » d’après sa sœur. Il ne jure que par Star Wars et son univers étendu, surtout les mandaloriens. Et l’empire. Parce qu’ils sont classes.

Jean est un individu lamba : C’est un gros enfoiré d’égoïste. Il ne se mettrait jamais en danger pour autrui hormis sa famille. Que ce soit physiquement ou socialement. C’est un lâcheur, un couard, prêt à s’esquiver à la première occasion. A ne pas confondre avec de la peur, non, il n’est pas peureux de base sinon il ne serait pas sorti autant. Mais disons que ces temps-ci… il est un peu traumatisé par le comportement des gens. Il a tout de même faillit se faire violer plusieurs fois le bougre et il n’aime pas ça, mais alors pas du tout !
Têtu et voulant toujours avoir raison, il va être très difficile de lui faire changer d’avis sur les thérianthrophes, il les considère comme des tarés pervers. Le mot reproduction, il l’a tellement entendu qu’il ne veut plus le voir. Il n’accord que très difficilement sa confiance et ce n’est pas prêt d’arriver. Il spécule même sur les gens, les juges trop vites.

A vrai dire, il n’a jamais été très doué socialement et ses amis se compte sur le bout des doigts et encore. Il avait sa sœur pour sa qui elle est un vrai aimant à attirer le monde.

Sa sœur d’ailleurs, elle était tout pour lui. Jean digère très très mal le fait d’être loin d’elle. Ils ne sont pas jumeaux pour rien. Elle jouait à la fois le rôle de sa sœur, sa meilleure amie, sa confidente et son soutien. Il se sent perdu dans ce nouvel endroit et devient très voir trop anxieux parfois.
Alors il se plonge dans ses lectures, l’une de ses passions hors le paranormal. Des bouquins de science fictions, extraterrestre, voyage dans le temps et dimensions parallèles. Monsieur à des goûts très particuliers qui ne conviennent pas à tout le monde.

Quand ce n’est pas des romans ou des revues, ce sont des bouquins de math et physique. Il est du genre à avoir 18 en physique et 6 en littérature. On pourrait croire qu’il voudrait travailler plus tard dans la science, mais… il veut étonnement monter sa propre émission de chasseur de fantôme. Et ce depuis tout petit.

Il est vraiment bizarre. Et il le sait. Mais il ne l’assume pas. Jean est quelqu’un qui a tendance à s’écraser et donner l’illusion de suivre la masse comme le gros mouton qu’il est. En vérité, il a juste peur du rejet et des critiques. Alors il fait comme tout le monde. Il n’a pas beaucoup de caractère de toute façon. Sauf quand il s'agit de lui et de son égo/capacité, là il se défend tel un chien féroce. Monsieur est très susceptible.
Enfin… en ce moment, il est beaucoup sur la défensive, il ne cherche pas à se faire des amis puisqu’il a peur qu’on se serve de lui pour quoi que ce soit de pervers ou en rapport avec le mot « reproduction ».
Il est traumatisé le petit… traumatisé.


Physique : Il y a des gens qui ont de la chance dans la vie. D’autres pas. Jean en fait partit.
Seize ans et trois poils qui se courent après, ce jeune homme manque cruellement de virilité. Et cela le pèse. Beaucoup. Hormis le fait de les compter désespérément sous la douche, il a un cruel complexe sur ce point-là. Sa voix déraille et part souvent dans les aiguës. Il déteste d’ailleurs qu’on lui dise qu’il est petit ou mignon ! Oui, du haut de ses 1m64, il n’est pas très impressionnant. Pire même, il est banal. Pas de couleur de cheveux extravagante, pas d’yeux vairons. Des cheveux et des yeux marron. Bim. L’originalité.
Son corps de lâche s’accorde très bien avec son caractère si bien qu’il est régulièrement le dernier à finir sur la piste de course. Sa peau est blafarde et couverte de coups de soleil en été. Son visage ressemble très pour très à celui de sa sœur. C’est-à-dire fin, beaucoup moins féminin que lorsqu’il était plus jeune, la puberté pointe déjà le bout de son nez. Sa peau est grasse et les boutons ne sont pas rares. Son nez est rougit pas ses allergies damn you pollen. Damn you.
Il n’a pas la chance d’être très mince non plus. Contrairement aux top-modèles qui courre les rues, ce n’est pas des muscles qu’il a… ce sont des bonnes poignées d’amours.
Question ensemble… Jean n’a pas de quoi être fier. La mention hygiène lui semble être un obscur concept qu’il n’applique que quand ses parents sont dans les parages. Ironie du sort, il est en internat maintenant. Oui, il n’est pas rare de le voir non douché depuis plusieurs jours, sans parler de l’état de ses gencives. Et ses vêtements… n’en parlons pas, sa sœur ne voulait pas les brûler pour rien.
Oui car en plus de sentir l’adolescent en pleine puberté ses vêtements sont également à l’image de sa vie : Chaotique. C’est comme s’il s’habillait avec des sacs, qu’il ne s’étonne pas de ne pas être très populaires. Il est déjà rare de le voir changer de vêtements puisqu’il porte les mêmes, mais vous verrez les plus souvent des jeans large et délavés, des t-shirts simple et une veste qui a bien plus vécue que vous. Mille et une choses fourrées dans ses poches
Un livre également qu’il ne quitte jamais. C’était à la base une sorte de journal intime qui relatait ses escapades en forêts et ses enquêtes. Maintenant ? Tout un tas de gribouillis et de schémas essayant de mettre sur papier la vie d’un thérianthrope.

Et bien sûr… que serait-il sans son porte bonheur ? Sa casquette bleue à l’effigie d’un sapin. Il ne la quitte JAMAIS. Et même lorsqu’il ne peut pas la mettre sur la tête en cours, il la cache sur lui. Pire que de la superstition, il ne l’a jamais lavée, ça effacerait sa chance !
Jean n’est pas lui sans son couvre-chef.
Et puis… elle sert bien. Elle sert surtout à cacher sa tâche de naissance sur son front. La grande ours. C’est d’ailleurs pour cela qu’on s’est amusé à se moquer de lui et surtout le surnommé petit-jean. Parcequ’il n’est pas grand. Ah-ha. Très drôle.
Le pire, c’est qu’il s’est tellement habitué à ce surnom qu’il se présente comme tel désormais !
Rhalàlà, les gosses.


Histoire


Histoire : Il y a des jours où la vie ne va pas dans le sens que l’on veut. Des choses horribles se passent et vous devez y faire face. Tout seul. Vous qui étiez auparavant entourés. Amis. Familles.
Vous êtes seul.
Sans personne.

Que faire dans ce moment-là ? Lorsque l’on est encore un enfant. Se laisser sombrer ? Les proches seront déçus. Se forcer à faire quelque chose que l’on n’apprécie guère ? C’est en quelque sorte la même. Alors le voilà.
Devant la grille de cette fameuse école de cauchemars. Valise roulante en main, parsemée de stickers de sa sœur « YOU DAH BEST ! », « NUMBER #1 », « YOU CAN DO IT ! ». Pff… vraiment. Que faisait-il là au juste ?
Ah. Oui. Il était « spécial ».
Ironie du sort, il fallait que ça tombe sur lui. Le nerd, le fan des théories du complot et autres récits de science-fiction. Aliènes en tout genre, société secrète de reptiliens. Sur ce point-là, il y était presque ! Le monde était dirigé par une bande de tarés zoophiles. Devait-il juste se sentir fier d’être là ? Parmi eux ? Il rabaissa la tête. Il était clairement au bout de sa vie. Il avait juste envie d’aller se jeter dans le caniveau le plus proche. Il ne voulait pas aller dans cette école. Pourquoi son grand-oncle l’avait-il forcé ? Lui qui n’avait jamais été séparé de sa sœur jumelle avant. On le laissait seul. Dans une école en plus. Le pire des endroits pour quelqu’un qui a tendance à se faire victimiser.
Mais voilà. Les paroles de son grand-oncle résonnaient. « Une bonne école, c’est un métier à pognon plus tard. » Sérieusement. Fric = Pognon ?! Il avait réussi à convaincre ses parents comme ça ?! Et les désirs de l’enfant dans tout ça ! Argh, s’était à s’en arracher les cheveux !

Pourquoi ? Why ? Pourquoi moi ? Pourquoi tout ça ?
Ces mots ne cessaient de se répéter dans sa tête. Il avait toujours vécu une vie normale jusque-là ! Bon, ok. Son grand-oncle tenait un piège à touriste, son jumeaux (il y en beaucoup dans la famille semble-t‘il !) un scientifique promis à un grand avenir mais il a fini criminel, son arrière-grand-mère était une voyante charlatante, son arrière-grand-père un préteur sur gage.
Il ne serait pas surprit d’en apprendre des choses sur son grand père et ses parents.
Ils ont ça dans le sang. Et ce nom pseudo bourgeois, il était sûr que c’était pour inspirer plus la confiance aux gens et mieux leur prendre leur pognon…
Ahlàlà cette famille.

Et qui dans tout ça était un animal ? Aucune idée ! Depuis tout petit, il avait vécu sans savoir. Il avait toujours été aux côtés de sa sœur ans pour autant être des jumeaux fusionnels. Leurs caractères se complétaient bien. Lui était plus du genre à lire des livres, faire ses devoirs, explorer la forêt à la recherche du bigfoot. Elle et bien… c’était elle. Collant des stickers à tout va, collant des cônes de signalisations sur le crâne des poneys pour en faire des licornes, se faisant des amis dans tout le village et essayant de draguer le plus de garçons possibles. Avec insistance.
Oui, vraiment, ils se complétaient bien. Et ils étaient tous deux énergiques. Ils aimaient l’aventure et faire les quatre-cent-coups. Malgré quelques petites disputes de l’ordre des gamineries, ils s’étaient toujours entendus. Même lorsqu’ils étaient en difficultés.
Elle, elle était bonne au golf et en sport. Lui dans les maths et la physique. Mais ils avaient toujours partagé le même rêve. Gagner LE concours de photographie montrant en évidence une créature ou un fait paranormal. Enfin, ils avaient beau avoir le même rêve, cela était pour des raisons différentes. Lui, il avait et veut toujours monter plus tard une émission de chasseur de fantôme. Gagner un tel concours serait un plus pour se faire connaître dans le milieu ! Elle ? Elle voulait la récompense bien sûr ! Avoir assez d’argent pour combler tous ses désirs d’être pourrie gâtée !
Ah. Et le pognon c’était bien pour faire sortir leur deuxième grand-oncle de prison. Surtout que les deux enfants ne l’avaient jamais vu. Mais Dieu qu’ils avaient entendu parler à son sujet. Le jeune garçon était tellement fier de lui, c’était comme un modèle. Cet homme était courageux, intelligent, il avait fait tellement de choses dans sa vie !
Alors il allait le sortir de là.
Ce concours. Il allait le gagner.

A vrai dire, ce rêve naquit lorsqu’ils ont quitté leurs vignes provençales pour passer l’été chez le grand-oncle, oui, celui qui n’est pas en prison, c’est dur à suivre. Ah. L’été au fin fond des collines ardéchoises. Une révélation. Cela leur prit très tôt. Cette curiosité d’enfant pour tout ce qui bouge. Tout ce qui est étranges et qu’ils ne comprennent pas. Malheureusement ? Ils n’ont jamais eu de preuve de ce qu’ils avançaient. Pas de monstre sous le lit ni dans les placards. Pas plus que ses fameuses ombres intimidantes ne se sont révélés qu’être des branches à la lumière de la lune. Pas même un reptilien ni un UFO !
Il n’empêche que les deux gamins passaient plus de temps dehors que dedans. Ca les changeait de leur vie plus tranquille et de l’école où ils devaient passer leur temps à travailler.

Cela devait-il se passer mal ? Tourner au cauchemar ? Un accident ? Bien sûr que non ! Rien n’arriva. Mieux encore, les choses s’améliorèrent. Grâce à leur grand-oncle, enfoiré de première (on donne l’exemple aux enfants), ils construisirent un genre de drone pouvant s’éclairer la nuit à la manière d’une soucoupe volante. Oui. Ils allaient complètement tricher au concours.
Mais qui ne gagne rien n’a rien, hein ?
Ils n’eurent aucune réponse du jury…


Il ne pensait jamais qu’il pourrait gagner. Des centaines de gens avaient dû faire la même.

Et pourtant. Le dernier jour d’été. Ils reçurent une lettre.

Ils avaient atteint la deuxième place du concours, mais le grand gagnant n’ayant pas répondu, c’est à eux que revenaient la gloire ! Dire qu’ils allaient fêter leur anniversaire au même moment.  Une grande fête eut lieux. Tous leurs amis, même des personnes sans-gênes venues juste pour piquer dans le buffet.
Et là. Ce fut l’explosion dans le crâne des deux jumeaux. Le choc émotionnel Lorsqu’ils virent leur grand-oncle fraîchement sorti de prison par surprise débarquer. Là. Comme ça. Autant dire qu’ils lui sautèrent dessus sans jamais l’avoir vu auparavant.
Il était tellement heureux ! Le meilleur cadeau d‘anniversaire que l’on puisse rêver d’avoir !
Résumons : Il avait passé un été génial. Il avait remporté le concours de photographie et une grosse somme d’argent. La personne qu’il voulait le plus voir au monde était là. Lui et sa sœur allaient rentrer dans lycée idéalement situé. Et il avait beau s’être fait friendzone par la fille qu’il aime, il allait être dans le même établissement qu’elle. Et puis… étrangement en fin soirée… elle avait l’air de lui lancer des regards intéressé. Elle ne l’avait jamais fait auparavant. Rien ne pouvait aller mieux pour lui !
Un cocktail de joie et de bonne humeur !
… Si ça pouvait seulement durer, hm ?

Il se rappelait encore avoir fait la fête un bonne partie de la nuit célébrant leur victoire et une famille unie. Autant dire qu’il avait dormit comme une masse, jusqu’au lendemain. Il se souvint même avoir fait un étrange rêve. Il avait revu son ancienne chienne, quoi que, c’était un peu différent. Un Épagneul de Saint-Usuge lui avait fait la fête et il l’avait accueilli dans ses bras comme s’il l’avait toujours connu.
Ce n’était que maintenant qu’il comprenait enfin ce que cela voulait dire.
Le début du cauchemar.
Sa vie gâchée.

[…]

« -JEANNE AU SECOURS ! UN SINGE A VOLE TES VÊTEMENTS !!!!!!! »
Il n’avait jamais autant crié de sa vie ! A s’en époumoner. Il avait cru faire une crise cardiaque lorsqu’il vu ce qui semblait être un putain de gorille dans le lit de sa sœur. Portant un pull rose bonbon avec une étoile filante arc-en-ciel dessus. OK il en avait vu des choses bizarres. Surtout en Ardèche. Mais là ?! Ca battait des records !!!!!!
Il était partit en crise de panique et l’avait même attaqué en lui balançant tous les livres qui lui sont passés sous la main avant de comprendre qu’elle parlait. Non, plutôt qu’elle lui hurlait d’arrêter de lui balancer ses affaires. Et surtout pas son linge sale. Surtout pas.
Franchement ? Il n’en croyait pas ses yeux. Il s’était même demander ce qu’on lui avait mis dans son champomy. Était-ce un phénomène paranormal ? L’avait-on transporté dans une autre dimension pour lui soutirer des informations ?! Sa paranoïa avait-elle encore augmenté d’un cran ?!!
Et les réactions qui suivirent furent encore pire. Lorsqu’il vu ses grands-oncles en tant que gorilles eux aussi. Son meilleur pote en orang-outang. Il passa sa JOURNÉE à hurler et à rester cloîtrer chez lui. Et dire qu’il s’agissait de ses dernières journées avant de retourner chez lui… Qu’est ce qu’il allait dire à ses parents ?! BONJOUR VOTRE FILS EST DEVENU ZINZIN.

Oh, c’est sûr. Il aurait pu être tellement heureux. Les rares moments où il ne voyait plus d’animaux et qu’il se décidait à sortir, il avait toutes les plus belles filles à ses pieds. Sérieusement. Il aurait PRESQUE pu apprécier la chose. Jusqu’à ce qu’un mec lui mette la main au cul. Alors là. C’était finit. Le pauvre avait juré de finir sa vie en ermite. Loin de tous ces gens/animaux étranges. Loin de toutes ces tentatives d’attouchements et de cette hystérie générale lorsqu’il pointait le bout de son nez. Une hystérie plus grande que la sienne !

Il ne voulait plus rentrer chez lui. Il n’aurait pas dû rentrer chez lui. Il aurait dû rester cloîtrer au fin fond des montagnes. Mettre le plus de distance entre lui et la populasse. Ce Fut bel et bien sa sœur qui dû le traîner hors de leur chambre. Le balancer à l’intérieur du bus et lancer un regard noir à toute personne qui s’approchait. Elle ne comprenait pas réellement ce qu’il se passait, mais elle restait un grand soutient pour lui.

Un soutien qu’il n’a plus.
Evidemment. Il fallait qu’il en rencontre un une fois chez eux. Un non-singe. Ils étaient plus rares apparemment puisqu’il en avait vu beaucoup moins. Il n’aurait jamais dû pensé ne serait-ce qu’un instant à lui faire confiance sous prétexte qu’il avait réussi à ne plus lui faire voir le moindre animal. Si c’était pour l’envoyer dans cette école loin de tout sous prétexte de sa propre sécurité… Il s’en serait bien passé.
Il ne comprenait strictement rien à ces explications de thérianthropes. Il avait d’abords cru à un genre de loup-garou. Puis… on lui avait expliqué que l’un de ses prédécesseurs s’était mêlé à une autre espèce. Alors il avait sortir un « Un de mes ancêtres à enc*** un chien ?!! ». Il n’a jamais vu une expression aussi abattu sur le visage du non-singe. Apparemment, il était un cas désespéré.
Mais il fallait le comprendre aussi ! Du jour au lendemain il s’était mis à voir des choses tenant d’une mauvaise série B. Partout où il allait il s’était manqué de se faire violer ! Pas des filles ou des garçons ! Et maintenant on tentait de lui expliquer qu’il avait vécu 16 ans de sa vie dans le mensonge. Qu’une société secrète de pseudo homme/animal dirigeait le monde, même la télé. Qu’aucun humain ne pouvait voir, entendre ou en parler. Et ce mot. Ils n’avaient tous que ce mot à la bouche : Reproduction, reproduction, reproduction, reproduction, reproduction, reproduction…

Ça tenait de la connerie à l’état pure. Depuis quand les êtres humains étaient des pur-sangs au pedigree à tenir ?! Non, mais c’est sérieusement comme ça qu’il voyait les choses. Lui, il voulait juste avoir un boulot, une maison et une femme. Et maintenant on lui disait qu’il devait apprendre à se contrôler, mais se contrôler de quoi ?! De phéromones ?? Il ne sentait même pas qu’il en dégageait, pire même, il n’avait pas pris volontairement de douches pendant plusieurs jours pour voir si cela faisait reculer les gens…MAIS NON. ILS VENAIENT QUAND MÊME. Sa sœur le regardait comme un cinglé quand il essayait d’expliquait les choses et étrangement, elle ne se souvenait plus de rien après ! Il était seul. Terriblement seul. Et les seules personnes qui tentaient de le comprendre voulaient l’entraîner dans un monde perverti d’animaux dont il n’avait aucune envie de découvrir.

Mais évidemment, c’était pour son bien. Et face à son refus incessant, son « nouveau tuteur » qui au passage était un vieille homme bien sympathique, décida de directement contacter l’école en question et bien sûr, d’en parler à la famille du jeune homme ventant les qualités d’apprentissages et les opportunités futurs.
On ne parle pas d’argent à sa famille. Jamais. Trop tard.

Alors le voilà. Devant cette grille d’école. Sa vie GÂCHÉE. Il avait supplié à ses parents de ne pas l’envoyer ici. Surtout loin de sa sœur. Comment allait-il faire sans elle ?! Il ne saurait jamais se débrouiller ! C’était elle le côté sociale pas LUI ! Et le voilà au milieu des fous.
Plus de famille, plus d’amis, plus de repères, plus de concours gagnant. Une sœur laissée toute seule, des violeurs potentiels à tous les coins de rues. Et des questions dans sa tête. BEAUCOUP de questions.

On lui avait dit que sa thérianthropie s’était déclenchée suite à un choc émotionnel. Où était-il ? Son bonheur ? Non parce que pour un choc, là il en a vraiment un.
Chienne de vie. C’est le cas de le dire. Il est un pauvre chiot perdu maintenant.


Autre : : Jean est perdu. Plus que perdu. Il débarque à peine en première année. Son « tuteur » a tenté de lui expliquer le plus gros. Le personnel académique également, mais ce n’est pas qu’il ne comprend pas. C’est qu’il refuse de comprendre… Certes, il comprend la théorie, mais il n’arrive pas à se projeter ni même se mettre à la place de ce que les thérianthropes peuvent ressentir. Il a vécu et grandit avec une mentalité radicalement différente de la leur. Il est choqué à l’idée même de se vendre pour faire des enfants, ce serait comme se prostituer. Il catégorise systématiquement les thérianthropes comme des pervers avide de sexe. Des potentiels violeurs tellement on lui dit qu’il est rare et qu’il doit faire attention à lui.
Il s‘est fait blind par son « tueur », mais la distance entre sa Provence initiale et l’école est tellement grande que le sort commence à s’affaiblir. Et il sait qu’il devra tôt ou tard se pointer pleurnicher chez le dirlo pour qu’on lui en remette un.
Mais comment s’améliorer si l’on ne fait pas d’effort ? Là est la question.
D’ailleurs, il ne sait même pas encore que deux hommes peuvent avoir un enfant. Il n’est pas encore prêt psychologiquement pour cette… révélation.
Quoi qu’il en soit,  Jean déteste les thérianthropes, il ne se sent pas l’un des leurs et aimerait retourner à une vie d’homme singe. Mais il ne peut pas.


Suppléments


Le code : Validé.
Ton pseudo : Dr.Paranoid 8D
Ton âge : 21, j'ai l'âge rassurez vous o/
Notre découverte : Depuis des années, il s'agit de mon... troisième compte xd
Ta présence : Tout les jours o/
Ton avatar : Dipper Pines - Gravity Falls
Tes références : Je connais tout de tout o/ Je préfère quand même le manga puisque les OAV ne sont pas complets.
Un rajout : Nope :°

un mort-vivant affamé !
avatar
Animal :
Race : Atavique || Épagneul de Saint-Usuge || Petit Gabarit
Messages : 26
Emploi/loisirs : Junior - 1ère année
Humeur : Parano

Carte d'identité
Dominance: Dominant
Taille: 1,64m
Poids: 70kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1736-reboot-un-agneau-parmis-les-loups-o-petit-jean-le-compte http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1256-fiche-de-relations-o-jean-petit-le-comte http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1296-fiche-de-rps-o-jean-petit-le-comte
un mort-vivant affamé !


• Coming soon •
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Fév - 18:58
J'en ai déjà marre de ton perso xD
En tout cas félicitation pour l'originalité ! Un bon ado boutoneux (crade en option /SUICIDE/) c'est pas tous les jours qu'on en a !
Je te valide, retour dans la chambre B005 avec Alekto, Erik et Ori x)
Bonne survie~ (fais gaffe tout de même, t'as quelques lettres qui ont sautées dans certains mots xD)

♣ Tu es validé(e) ♣


Va maintenant faire ta fiche de relations pour pouvoir faire plein de liens différents avec les autres membres du forum, ainsi que ta fiche de RPs pour que tu puisses tout de même savoir où tu en es dans tes aventures sur le forum ! Une demande de logement peut-être intéressante aussi, si tu veux avoir un petit chez toi et surtout... si tu n'es pas un étudiant et que tu en as les moyens~ Et pourquoi pas une demande de parrainage si tu es un junior qui a besoin d'aide ou un senior qui veut proposer son aide ? Tiens ! Nous te donnons même la liste des parrainages pour que tu puisses voir qui est libre ou non ! Allez, va vite faire une demande de RP pour pouvoir découvrir de grandes aventures !

a fucking sexy Doc ~♥
avatar
Animal :
Race : Caïman noir | Poids lourd
Orientation : Bisexuel
Messages : 1034
Localisation : Tu veux pas savoir~
Emploi/loisirs : Infirmier de l'académie
Humeur : Joueuse~

Carte d'identité
Dominance: Dominant
Taille: 1,86m
Poids: 89kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t8-aaron-cain-williams-un-croco-pas-si-sage-termine http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t27-les-relations-douteuses-d-un-croco-alcoolo http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t26-les-deboires-d-un-croco-pas-net
a fucking sexy Doc ~♥



Hey toi, viens jouer avec moi Invité~


Badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex Pistols Academy :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids plumes-