RSS
RSS


NC16 - Romances hétérosexuelles et homosexuelles
 

Touche à mon parrain, je te fume! Saisi?

 :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids plumes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 25 Mar - 21:31
Valto Nummi


Nom : Nummi
Prénom : Valto
Âge : 31 ans fêtant cela le 24 Novembre
Origines : Finlandaises
Orientation sexuelle : Bisexuel
Groupe : Personnel
Emploi : Serveur
Dominance : Dominant, sauf cas exceptionnel
Famille de race mêlée : Canidé
Animal de race mêlée : Chacal à Chabraque bigarré
Appellation scientifique : Canis mesomelas variegatoides
Quelle catégorie de poids : Léger ~


Identité


Goûts : Il aime la fête, c'est quelque chose de pas évident quand on le croise. Au vu de son visage qui est par moment effrayant. Mais il aime s'amuser et faire la fête, avec ses amis, qu'importe si ces derniers sont rares. L'importance, c'est la qualité, pas la quantité. On peut dire qu'il vit dans le présent en règle générale, ce qui ne l'empêche pas de repenser au bon vieux temps où Raphael s'occupait de lui. Il fume, bien plus qu'un gars qui ferait cela pour se la jouer devant ses amis. Il fume pour calmer son esprit, cela le détend fortement. Il sait que ce n'est pas bon pour lui, mais il n'arrive pas arrêter pour le moment. Enchaîné par son addiction, c'est pourtant un adepte de la liberté, il fait ce qu'il veut quand il en ressent le désir, pareil pour son boulot. L'importance, c'est la qualité, pas la quantité. Ce n'est pas son genre d'en faire de trop. Il aime le sport, car comme la cigarette, cela le calme. Car oui, Valto garde en lui une certaine violence.
Il n'aime pas ses yeux marrons, il trouve que ces derniers ont une couleur, disons-le franchement, merdique. Il les hait de toute son âme. Il n'aime pas les bagarres et les prises de tête, même s'il se prend le chou par moment avec Aaron, il accepte tout même son camarade. Les sucreries, ce n'est pas fait pour lui, il a horreur de cela, une véritable torture, son café, c'est nature et donc sans rien, point final. Les gars un peu exubérants, il ne les apprécie pas. Il fait semblant de pas les voir. Il les sert, car c'est son boulot. Il en est de même des provocateurs, qu'il remettra à leur place avec sa verve et son regard qui tue. Il a horreur du manque de respect même ceux qu'il hait, il les respecte, mais il ne leur dira jamais. Trop respectueux pour cela, sauf si on dépasse ses limites, qui sont pourtant grandes. C'est une personne affective, tout de même. Il câline les gens qu'il apprécie. Il ne faut pas oublier que c'est un homme facile à vivre, vivant de ses actions quand il les fait, ne les regrettant jamais. Pourtant, il a déjà eu des retours de bâtons.

Caractère : On peut dire beaucoup de choses de lui, fausses ou non. On va se pencher sur la réalité, son être est plus complexe que l'on croit. C'est un idéaliste au cœur tendre, même presque fleur bleue comme une adolescente en pleine découverte de son amour. Il a grand cœur, malgré ses barrières, il ferait tout pour ses camarades. Vraiment tout. Quitte à se faire du mal. Parfois, il donne de sa personne ou un peu de monnaie au mendiant, on peut dire de lui qu'il est généreux. Il restera cependant discret dans ces accès de bonté tout à fait naturelle pour lui. Peut-on dire pour autant qu'il est modeste. Peut-être. Il est calme, la plupart du temps ce qui ne l'empêche pas d'être un peu énergique quand il va en sport ou quand il fait des cocktails. Un vrai pro du shaker ou presque. C'est une personne qui s'adapte, on dirait parfois un caméléon, mais il est bien un chacal. Qu'importe les gens, même si ces derniers sont de ceux qu'il déteste, il acceptera une partie de leur être. Il se fiera néanmoins à son instinct, s'il ne vous sent pas et ne vous apprécie pas au premier regard, il sera difficile de lui faire changer d'avis. Sans parler de son manque de tact. Parfois, il ferait mieux de se taire pour éviter de faire perdre des clients à son aîné, il arrive à se retenir, mais parfois, cela sort tout seul. Ne comptez même pas sur lui pour faire une tâche importante, adepte de sa liberté, il préféra se défaire de ce fardeau. Et chez lui, c'est un vrai bordel, il ne range presque jamais, si bien qu'il fasse parfois d'étranges découvertes en soulevant une chemise sale. Il aime avoir raison, têtu, il ne lâchera pas facilement l'affaire, même pour le cas Raphael, cet homme qu'il apprécie beaucoup. Son aîné, ce barman qu'il aime. Il vit des petites choses de la vie, encré dans le présent sans se soucier de son avenir, ni de son passé. C'est pour cela qu'il a abandonné la partie pour la conquête du cœur du barman.

Physique : Cet homme est grand, un mètre quatre-vingt-trois, précisément. Il ne regarde pourtant jamais de haut les gens qu'il croise. Ses yeux sont bruns, mais il les déteste, donc il les cache sous des verres teintés. Ses verres colorés permettant de ne pas être aveuglé par le soleil, car il est sensible à la lumière. Il se dit que dans ce monde, la lumière n'est pas son allié, y compris le soleil. Surtout lui, en fait. Fichu astre du jour et son incapacité à brunir. Il est blond, et cela, naturellement. Il les préfère courts, car longs, cela le gêne fortement. Il n'aime pas cela, c'est très désagréable. Il est de même pour sa pilosité faciale. Qui gratte, elle, par contre. Il la rase quotidiennement. On peut dire qu'il prend soin de son corps. Il est musclé, car il se défoule en sport, cela lui donne une bonne stature et capable de soulever des lourdes charges. Il porte un tatouage sur l'épaule droite, bien entendu, fier de ces racines, il est nordique. Il est rond et ce cercle contient un dessin fait d'un nœud qui ne semble jamais s'arrêter. On peut dire qu'il est celtique, donc magique, il espère sûrement qu'il le protégera dans sa vie. Lors de son voyage, il a vu que le tatouage était un rite chez certains peuples. Un passage vers l'âge adulte, il en est un, même s'il déteste ses responsabilités en tant que tel. Il le montre que rarement. Aiment porter des manches longues ou des chemises. Sa tenue vestimentaire est dite "classique" d'ailleurs. Il porte ces vêtements, car il les aime et se trouve pas mal dedans. Cela lui permet d'être correct au bar avec Raphael. Donc ils ont un aspect pratique et esthétique, parfait pour lui. Ne voulant pas trop se prendre la tête pour ses tenues. Il garde son aîné à l’œil de manière assez discrète. Il l'aime toujours un peu, cela se remarque à peine, mais ses regards ne mentent pas.


Histoire


Histoire :Valto est un chacal, et ce, depuis sa naissance, bien que ses parents soient finlandais, sa mère ayant des racines de l'Afrique du Sud, cela à joué dans l'attribution de ses gènes. Son père était un husky, fier de son animal, il voulait le mieux pour son fils. Il a hérité de sa mère, plus que de son père. Le poids léger emportant sur le poids moyen, quelle ironie. C'était un gamin sage, suivant les enseignements que lui donnaient ses parents, comme l'apprentissage de l'aura, qu'il n'eut aucun mal à contrôler rapidement. Qui n'ont pas su lui donner un frère, malgré leurs essais et l'insistance du jeune garçon pour avoir un frangin. Ce même jeune homme qui était entouré d'amis, car il était d'un calme quasi-légendaire, même s'il aime la fête et est heureux d'être présent à ces célébrations diverses. On disait de lui qu'il pouvait animer ces événements avec son sourire et sa bonne humeur. Portant des lunettes de soleil déjà, dès qu'il pouvait. Cela lui donnait des allures de star pour ceux qui n'aimaient pas ce blondinet. Comme tout enfant unique, il a été plus que gâté, ce qui ne l'a pas empêché à ses douze ans de se rebeller et ainsi gagner cette liberté qu'il ne sentait pas en suivant que l'éducation de ses parents. Il les aime pourtant, mais il apprécie d'autant plus sa liberté. Cette liberté le mènera aux limites de la délinquance. Ce qui inquiétera ses parents et quelques uns de ses amis. Il ne fallait pas oublier que Valto était une personne ayant des gens autour de lui pour son sens de la fête et sa droiture. Dès qu'il avait l'âge, notre jeune homme se retrouvait dans un lieu plein de gens comme lui. Qui avaient une aura animale. Il ne pouvait que se sentir bien. C'était ce que pensaient les parents du jeune garçon. Il y passait trois années, des moments merveilleux, mais stressants. Surtout avec Aaron qui lui tapait sur le système, il lui rendait bien, à sa façon. C'était ainsi qu'il a commencé à fumer, pour éviter de finir par frapper l'autre garçon à la charge de son aîné, cet homme qu'il admire par-dessus tout. Les provocations du crocodile l'énervaient au plus haut point à tel point que cela avait fini par briser les limites du chacal, il se mettait en colère par moments, histoire de montrer qu'il n'appréciait pas ce comportement de sa part, lui qui était pourtant calme et posé. Il avait ses limites. Il les découvrait aux côté de son camarade. Il le provoquait, juste pour avoir toute l'attention, ce qu'il avait en partie, le chanceux. Ce n'était pas le cas de notre jeune homme blond car malgré sa bonté et sa façon d'être, il n'était pas celui qu'il préférait. Devenant encore plus dépendant du tabac à cause de cela.
Ces trois années, ont été agréables, mais aussi pleines d'émotions pour lui. Mais s'en était trop pour le blondinet, ce monde d'adulte n'était pas fait pour lui. Il sentait ce poids sur ses épaules et il ne savait pas le supporter, encore moins si ce dernier n'était aux côtés de son aîné. Il ne s'en sentait plus la force. C'était trop pour lui, il n'en supportait pas davantage. Les responsabilités, ce n'était pas pour lui. Il décidait de partir avec rien en poche et explorer le monde. Espérant trouver quelqu'un qui égalera son aîné dans l'occupation de ses pensées. Bien entendu, étant Thérianthrope, le fait qu'il aime un homme ne le dérangeait pas plus que cela. Il était heureux de cela. Tant qu'il pouvait se nourrir et voir d'autres horizons, il se fichait d'être qu'un pion. Même vendre son corps. Car il a fait, pour avoir un peu d'argent. Comme il ne faisait pas trop attention, il s'attirait quelques ennuis dans quelques pays, c'était un travailleur illégal, peu rémunéré par ses employeurs divers. Il était à présent forcé de passer des tests pour voir si sa santé n'avait pas fait ses valises. Heureusement pour lui, il n'avait rien. Il était sauvé, il était en pleine possession de ses moyens. Bien sûr, ces voyages le menaient en des contrés lointaines, certaines utilisant des rites de passage pour devenir adultes, c'est là qu'il voyait des pauvres garçons se faire saigner pour marquer leur peau. Ils étaient heureux de cela. C'était sûrement un symbole de leur appartenance à leur peuple. Le blondinet en voulu faire autant, mais on lui refusait, car il n'était pas des leurs. Cela le vexait un peu, mais il comprenait.
Il retournait dans la vielle Europe pour le faire. Puis il sentait que ses amis lui manquaient, ces moments, seul, ne faisaient que renvoyer sa peine de ne pas avoir quelqu'un à ses côtés. Une personne qui s’inquiétait pour lui. Si on oublie ses parents. Qui inquiets ne voyaient pas d'un bon œil ce que faisait leur enfant. Il rentrait sur l'île de ses études, car il aimait cet endroit. Bien entendu, il lui faudrait un boulot et un toit. Mais son manque d'étude, malgré son expérience faisait fermer les portes les unes après les autres. Il ne perdait pas espoir, il savait qu'un jour, il trouverait, sans aide de ses amis, qui pourtant voulaient tout faire pour lui. Il ne voulait pas de leur charité. Il a vécu dans la rue. Il traînait dans ces dernières avec la culpabilité de ses choix. Cela lui donnait un air raisonnable. C'est pourtant là qu'il pouvait l'entendre. Cette voix, bien que plus grave. Raphael, son cœur ratait un battement. Il le regardait. Il racontait à son aîné son voyage à travers le monde, ses expériences, avec un grand sourire. Il passait ensuite aux choses délicates. Sa vie dans la rue, dans un élan de bonté son aîné le prenait sous son aile, à nouveau, ayant un peu honte de compter encore sur lui. Il travaillait à son bar et son expérience à l'étranger lui donnait un certain avantage, en effet, il sait parler plusieurs langues et servir dans ces dernières. Ce travail et cet argent l'aidaient à se refaire, mais il n'était pas seul. Il était aux côtés de Raphael, il se sentait bien à ses côtés. Il souriait vraiment à nouveau. C'est à ce moment-là qu'il réalisait pleinement ses sentiments pour lui. Son attachement et ses pensées étaient très amoureuses de cet homme. Il ne voulait que son bonheur. C'est pour cela qu'il ne s'imposait pas à lui. Pourtant, il aurait pu, mais il n'en faisait rien. Il lui devait déjà bien trop. Il ne devait pas en plus supporter son attachement. Il gardait sous silence son amour grandissant pour le barman. Il le surveillait de loin, gardant un œil sur les conquêtes de ce dernier. Bien entendu, il pleurait parfois silencieusement quand venait le soir. Il tentait vainement d'avoir lui aussi une personne dans sa vie. Mais ses conquêtes ne duraient guerre longtemps, son côté bordélique et un peu insouciant lui causaient quelques difficultés pour ses couples. Il ne voulait pas encombrer son sauveur, il ne le méritait pas. Il l'avait tellement aidé. Il ne pourrait le soutenir comme lui. Il en était incapable. Il est content, bien entendu des attentions que lui porte Raphael. Il lui rend bien cette attention par des services ou une oreille pour l'écouter si ce dernier le désire. Il l'aide, aidant les amis de Raphael.
C'est comme cela qu'il le revoyait, cet emmerdeur de première catégorie, il avait bien entendu l'espoir de le voir différent, mais non, il était le même et bon sang ce qu'il ne pouvait pas l'aimer. Malgré qu'il faisait tout pour faire plaisir à son aîné. Alors il acceptait à nouveau que ce mec permette d'abuser de la gentillesse de ce dernier. Il l'aidait, prenant même des services de plus pour alléger le travail de l'homme qu'il aime toujours. C'est en s'effaçant comme cela, que comme la dernière fois, le crocodile prenait sa place auprès de Raphael. Cette relation qui le fait pleurer, il sait que son patron et aîné apprécie la présence du reptile. Il demande qu'à lui parler, mais il sait que comme lui, Aaron ne l'apprécie pas des masses. Pourtant, il n'est pas un voleur, loin de là. Il laisse sa place volontiers, pour le bonheur de Raphael. Il s'effacera pour vivre sa vie. Il se trouvera quelqu'un, en attendant, il regarde de loin cette relation se faire, avec un pincement au cœur. Gardant le sourire en face de son parrain. Celui qui l'a aidé, celui qui a fait de sa vie meilleure. Il mérite son bonheur, même si c'est sans lui. Il s'est fait à cette idée à force de voir le rapprochement des deux adultes. Ses rires et ses sourires ne sont pas pour lui, mais pour Aaron, il voit clairement dans le jeu du crocodile, il n'est pas aveugle. Et il sait que Raphael n'est pas insensible. Il mordait ses lèvres. Se détendre, ne pas penser au pire. Il respirait, il pouvait vivre sans lui... Bien entendu, tout ceci n'était pas à la hauteur de la réalité. Il l'exagérait sûrement ces visions, à cause de ses sentiments pour son aîné.

Autre : Il tente d'arrêter de fumer, mais il n'y parvient pas, surement à cause de son amour à sens unique. Il tente de l'oublier, sans grand succès.


Suppléments


Le code : Validé
Ton pseudo : Ruru (je suis quelqu'un que vous connaissez, oh oui XD)
Ton âge : XXVII (lis le romain *pan*)
Notre découverte : Dc (si si)
Ta présence :Assez souvent sur un de mes comptes XD
Ton avatar : Shizuo Heiwajima - Durarara !!
Tes références : J'ai vu les oav et lu les scans jusqu'à une certain point
Un rajout : Je vais me faire détester /vlan/

un distributeur de câlins !
avatar
Animal :
Race : Chacal à Chabraque - Petit gabarit
Orientation : Bisexuel
Messages : 70
Emploi/loisirs : Serveur du bar
Humeur : Calme

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 1m83
Poids: 75kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t212-touche-a-mon-parrain-je-te-fumes-saisi http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t243-je-vous-sers-quoi http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t509-oeuf-cafe-oups-mauvaise-liste
un distributeur de câlins !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Mar - 19:25
Tout est bon, j'espère que tu auras une vie épanouie sur le forum mon cher kôhai. ^^

♣ Tu es validé ♣

Va maintenant faire ta fiche de relations pour pouvoir faire plein de liens différents avec les autres membres du forum, ainsi que ta fiche de RPs pour que tu puisses tout de même savoir où tu en es dans tes aventures sur le forum ! Une demande de logement peut-être intéressante aussi, si tu veux avoir un petit chez toi et surtout... si tu n'es pas un étudiant et que tu en as les moyens~ Et pourquoi pas une demande de parrainage si tu es un kouhaï qui a besoin d'aide ou un sempaï qui veut proposer son aide ? Allez, va vite faire une demande de RP pour pouvoir découvrir de grandes aventures !

le Barman nommé Désir
avatar
Animal :
Race : Chien loup de Saarloos - moyen gabarit
Orientation : Bisexuel
Messages : 350
Localisation : Peut être derrière son bar ~
Emploi/loisirs : Barman
Humeur : Neutre

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 1m90
Poids: Environ 92 kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t18-raphael-j-wardeck-l-homme-qui-se-cache-derriere-son-bar http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t110-les-relations-inconnues-d-un-barman http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t111-les-anecdotes-au-bar-du-canide
le Barman nommé Désir ♫




Badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex Pistols Academy :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids plumes-