RSS
RSS


NC16 - Romances hétérosexuelles et homosexuelles
 

Une vie pour une rose ~ [Finie]

 :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids plumes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 18 Mar - 0:59
Oskar Lucius


Nom : Lucius
Prénom : Oskar
Âge : 25 ans / 17 Août
Origines : Amérique du Nord
Orientation sexuelle : Bisexuelle à tendance Homosexuelle ( même si il ne veut pas l'assumer)
Groupe : La Direction
Emploi : Infirmier Scolaire
Dominance : Ambivalent à tendance soumis ( Je ne l'assumerai jamais)
Famille de race mêlée :   Canidé
Animal de race mêlée :  Renard Roux des plaines du Nord
Appellation scientifique : Vulpes vulpes regalis
Quelle catégorie de poids :   Poid Léger


Identité


Goûts :

J'aime.... J'aime ?

J'aime la solitude, cet ami qui vous accompagne tout au long de votre vie. Il ne vous conseille aucun autres amis à par moi-même. Loin de tout ce monde bruyant, respirant la joie de vivre. J'aime le calme, ce son qui vous conduit dans les tubes auditifs c'est silencieux, pas fatiguant du tout.

La douceur que j'ai entre mes mains me fascine beaucoup, je l'apprécie. La violence n'est pas dans mes cordes.

Il y a quelque chose que je n'ai pas envie de partager auprès de mes proches, mais je suis un bec à sucre... Les gâteaux, les bonbons, les pâtisseries, les fruits... Les fruits rouges surtout !

Ce petit goût qui adoucit les papilles... Quel délice...

Les animaux c'est ma passion, j'adore les animaux ! Mais qui en serait intéressé ?

Personne à mon avis...

Il m'arrive d'aimer le combat... Je n'ai jamais exercé, mais ne serait ce que de le regarder un peu me fascine beaucoup. Je n'ai qu'une force banale pour soulever une pile de livres bien lourde.

Qui sait ? Je pourrais peut-être l'apprendre... Toucher aux armes... Un beau sabre en bois.

Détester... Je déteste ?

Je déteste les mensonges, les gens sont très forts dans ce domaine et ces personnes ne sont pas intéressantes, pour moi. Lorsque l'on me trahi, pensez que pendant deux, voir trois jours, je serai porté disparu, voire avec une petite annonce pour savoir si je ne suis pas mort. Vu mes fréquentations et mes proches je ne risque pas de donner beaucoup de nouvelles.

Je n'aime pas me faire attendre, je ne suis pas la princesse qui se fait surveiller par un dragon et délivré par un prince. J'aime être discret silencieux et observateur.

Je n'aime pas le bruit... c'est énervant et fatiguant pour moi. Très fatiguant.

Quand quelqu'un me touche, comment dire... c'est très gênant... Je n'apprécie pas qu'on me tripote comme un vulgaire objet.

Je suis une personne normale, pourquoi je devrais me plier en quatre ?

Il y a des personnes qui font semblant d'aimer une autre... et d'aller voir une deuxième personne au même moment... Ces personnes ne sont pas du tout intéressantes pour moi. Je préfère rester amical avec ceux-ci, voire ne pas être sur leur chemin.

Je déteste le salé, je peux manger des chips et un peu de viande, mais le reste pas question.

Je avoue ne pas être une personne très compliquée sur mes goûts.

Je suis comme tout le monde on aime ou on aime pas...


Caractère :

Naturellement je suis calme, personne ne se plaint de moi, parce que je fais le pitre ou du bruit. Des personnes apprécient mon calme et ma douceur pour lesquels les gens un peu nerveux évitent et apprécient sans doute pas ma présence.

Je suis un bon observateur, en tant qu'infirmier de cette école, les qualitées que j'ai pu acquérir dans mes études sont souvent les blessures ou les maladies. C'est souvent moi qu'on venait demander par ma douceur et ma délicatesse, pour éviter que les patients souffrent trop longtemps. La douceur c'est tout un secret pour moi jamais je dévoilerai ça.

Mon entourage dit souvent que ma solitude finira par effrayer tout le monde. C'est vrai je ne suis pas bavard... J'aime être seul, de toute manière qui voudrait m'accompagner ?

Parfois des personnes aiment me prendre par surprise. J'ai une mauvaise habitude d'avoir une queue de renard qui fait son apparition.

J'ai toujours été seul, peut être ma mère et une amie d'enfance qui m'ont accompagné lors de ma route que je construisais seul en Amérique.
Je n'ai jamais connu cette notion d'un « ami » avec qui on rigole, on s'invite un soir pour voir un film ou boire un coup. Peut-être que je suis un peu trop timide pour ça. Certains diront que j'ai raté ma vie. Cela ne concerne que moi après tout.

J'ai la côte auprès des femmes. Elles sont tout le temps autour de moi, elles m'offrent beaucoup de fleurs qui ne sont pas de la même couleur de mes cheveux. Sans doute ne veulent-elles pas me vexer. Ces jolies poupées, décorées d'une poudre blanche et d'une couleur assortie à leurs yeux, elles sont souvent autour de moi à cause de cette chevelure rousse. Mes cheveux rendent à mon visage un air très féminin. Ces femmes sont effrayantes parfois... Je consacre mon temps avec elles, elles sont douces et très gentilles avec moi. J'aime leur offrir mon sourire, je le cache souvent je ne souris pas beaucoup, pourtant un rien peut me faire sourire.
Elles le méritent, pour les remercier de leur gentillesse et de leur amour pour moi.

Ces femmes gardent des secrets entre elles... C'est presque énervant de rien savoir d'elles. Se moquant de vous parce qu'on est « mignon » d'ignorer leurs problèmes.

Pour les hommes, c'est compliqué pour moi... Ils m'attirent et je sens de drôle de papillons dans mon ventre, venir me chatouiller. Ce n'est pas désagréable, mais je ne veux pas m'y aventurer de trop. Ou sinon je finirai dans la gueule du loup. Je n'assumerai jamais de pouvoir les aimer. Même si ce démon derrière mon dos me pousse pour découvrir ces sensations inconnus pour moi.

Les enfants m'apprécient beaucoup. Je suis un très bon grand frère d'après eux.


Physique :

Est-ce-que vous avez vraiment besoin de voir mon corps ?

C'est gênant quand même...

Bon... Commençons, je mesure 1.75 mètres pour 69 kilos. Mon corps est taillé d'une manière très fine et ne fait apparaître aucun muscles.

Je possède de la force, mais elle ne sera pas égale à une personne dont on voit ses reliefs bien dessinés sur le corps. Pour soigner mes patients je dois être capable de bien m'entretenir. C'est sans doute ce secret qui me permet d'être efficace dans mes soins.

Ma peau est blanche c'est limite à croire si on ne pourrait pas voir quelques vaines sur mon corps. De là je n'ai aucun problème comme les albinos.
Elle supporte les rayons du soleil, mais ne se précipite pas pour donner une petite couleur caramélisée sur ma peau.

Vous n'êtes pas content de mon corps ? Eh bien ce n'est pas mon problème.

Passons à mon visage, le contour de mon visage souligne mes joues légèrement creusées et douces. J'ai un nez légèrement pointu, mais bien formé sur la base. Une bouche bien pincée, légèrement grande. Sur mes lèvres une pigmentation légèrement rosée, voire presque rouge, comme si j'avais posé un rouge à lèvres avec un pinceau bien délicat.

Mes yeux de couleurs bleues à la base mais je porte des lentilles rouges, émincés et très fines comme le regard d'un renard, des cils fins et légèrement plus long sont visible. Ce regarde féminin qui attire de nombreuse personne croyant ce qu'ils pensent de moi sans vraiment oser regarder jusqu'au bout ce que je suis.

Ce que tout le monde aime par-dessus tout chez moi, ce sont mes longs cheveux roux bien bouclés. Cette couleur rousse flamboyante, légèrement brillante par le soin que je leur procure, se sente bien. J'ai peur que mes cheveux roux ne fassent qu'attirer beaucoup trop de personnes autour de moi. Ma chevelure est très épaisse, elle donne cette impression d'être emmêlée.  

Ce que je porte sur moi-même, est un short court qui s'arrête à mi-cuisse, dont deux bandoulières pendent comme des bretelles de chemise. Sur mon corps je porte une chemise blanche, comme je suis au lycée je laisse à moitié fermée, mais en temps normal elle est constamment ouverte. Ne pensez même pas à me forcer à mettre une cravate... La cravate me servira à faire un bon feu.

Les habits sont lourds pour moi et j'aime me sentir libre.

Sous certains angles, je suis androgyne et on me prend souvent pour une femme. Ce n'est pas dérangeant ça me fait rire.


Histoire


Histoire :

- Scalpel !

- Scalpel....

- Aidez la mère ou elle mourra !

- O-oui monsieur... !

J'étais dans le noir complet. Je respirais dans un liquide. C'était chaud et confortable...

Soudainement, mon corps s'entraîne vers une sortie légèrement étroite.

Une voix qui crie et souffle. Un homme énervé met la pression sur ses collègues, car cette voix affaiblie par la force qui a été mise pour me sortir, se met à perdre la force totale de son corps.

« Est-elle en train de mourir ? »

Je suis pris dans les bras de la personne énervée tandis que les autres sages-femmes étaient autour de cette autre personne qui est ma mère, pour l'aider et la soigner. Celui-ci m'examine pour m'identifier, sur une fiche sur mes caractéristiques spéciales. Bien sûr, il ne rate aucune note.

Quelques jours à l'hôpital, je possédais quatre jours depuis ma naissance.

Je suis dans un couffin et ma mère allongée dans son lit se reposant dans un silence infini. Peut-être est-ce de là que j'aime le silence ?

Moi-même, je me repose, mais soudainement mon ventre réclame son dû. Ne pouvant pas communiquer comme tout le monde, je pousse des pleurs pour demander à manger.

Des sages-femmes viennent grâce à l’appel de ma mère, elle possédait un bouton pour les appeler et venir à elle. Ce que j’appréciais le plus de sa part, c’est sa douceur et sa délicatesse.

Sa voix et son souffle me frôlant la joue, pendant que je bois mon lait maternel sur sa poitrine, une main vient se poser sur ma tête et caresse tendrement mon crâne. Ce moment de douceur que je n’oublierais jamais...
Je suis né à Las Vegas et j’habite à Los Angeles.

Beaucoup plus tard, j’ai grandi jusqu’à mes 8 ans. Ce n’était pas facile pour moi dans ces années qui avançaient, car je voyais mon corps changer et devenir un peu plus humain, malgré qu’il prenait de la difficulté pour changer d’apparence entre renard et homme.

Ma mère est toujours vivante et elle a la pêche !
Oh ! J’oubliais ! Ne vous ai-je pas dit comment je m’appelle ?
Mes parents ont voyagé dans le monde pendant que je dormais dans son ventre.

Ils se sont procuré un livre sur les prénoms du monde entier.
« Oskar » et avec le nom de mon père que j’ai hérité « Lucius »
Ce qui donnait « Oskar Lucius »

Mon père actuellement, on ne sait pas où il est.
Je sais qu’il envoie des lettres à maman puisqu’il voyage beaucoup dans le monde. Comme elle ne doit plus faire de grand voyage à « cause » de moi, elle peut voir le monde à travers les lettres imagées.

Et puis pour mon éducation, elle préfère me surveiller.

Je pense que c’est la plus merveilleuse des femmes que j’ai pu rencontrer.
Qui n’aimerait pas sa mère de toute façon ?

Ce qui a été le plus dur pour ma mère dès ma naissance, c’est cette « aura » qu’elle me répète souvent... Qu’est-ce que c’est agaçant les parents ! Je devais apprendre à gérer, contrôler ce corps qui scellait en moi un animal. Elle était du même cas et mon père aussi. Tous les deux ont appris à se contrôler.

C’est à mon tour de le faire. Je m’entraînais un peu, mais sans vraiment de gros résultats mon corps ne m’obéit pas comme je le voudrais.
Depuis le début de ma scolarité, j’ai appris l’allemand, je me débrouille très bien. Par moment, quand je ne contrôle par mon aura les autres thériantropes se moquent de moi et viennent vers moi me trouvant drôle. Je me suis fait pas mal d’amis comme des ennemis.

En classe, j’étais le gars neutre dans l’ambiance, pas de groupe. Juste tout seul.

J’ai 16 ans à ce moment-là.

Je ne souhaitais pas écouter ma mère et en faire qu’à ma tête. Seulement, à ce rythme je pourrais pas voir le monde et rester cloîtré là à la maison car je ressemblerais à rien.

En m’y forçant un peu, ma mère m’a laissé une comptine à réciter lorsque j’avais de fortes émotions. Car mes fortes émotions étaient rares, il fallait quand même les anticiper la prochaine fois que ça arrivera. Mais lorsqu’on me fait peur et l'on me prend par surprise, j’ai ma queue et mes oreilles qui sortent à chaque fois...

Cette comptine se récitait de cette façon « Un renard sur la rive, deux fleurs suivent le sens du vent, trois beaux ballons »

Sans doute pour vous ça ne veut rien dire. Mais pour le moment ça marche. Même à l’école, j’arrive à me maintenir face aux autres.
Sur mes 23 ans, j’ai passé mes écoles obligatoires sans problèmes en Amérique et en me maîtrisant toujours grâce à la comptine que ma mère me répétait.

Maintenant la comptine commence à perdre son effet. Je passe ma 3ème année d’infirmier en Allemagne pour compléter ma formation. J'avais déjà passé mon année de prépa.
Je voulais être dans un autre pays pour apprendre le métier d’une autre manière, la langue étrangère n’est pas un problème pour moi.

J’ai rencontré une amie qui a suivi les mêmes études que moi. À vrai dire nous, nous aimions l’un l’autre. Nos sentiments n’étaient pas dévoilés. L’un à l’autre, on s’espionnait, on a fini par se le dire et sortir ensemble.
Jusqu’au moment où je la découvre dans une autre pièce avec une autre personne.

Je venais la chercher pour notre sortie et je la découvre en train d’embrasser une autre fille.... Une autre fille ? Alors qu’est-ce que je suis ?
Par la trahison, je m’enfuis bruyamment, la colère et la tristesse me prenaient à cœur. En courant, je passe devant mon prof que je connais très bien, il avait l'air de vouloir me demander quelque chose, mais je passe à côté sans faire attention.

Je me cache dans un petit local dans le noir. Sous la perte de maîtrise de moi-même, je sens mon corps sortir cette aura, une queue et des oreilles de renard.

J’entends des pas venant de là où je suis caché, je suis derrière des étagères mais ma queue reste voyante.

« Zut ! » Pensais-je, en cherchant un endroit pour m’enfuir un peu plus.

La porte s’ouvre, aucun bruit n’en sort. Qu’est-ce que c’est ?

« - Hé ! Oskar » dit l’inconnu en chuchotant.

Caché derrière des étagères, j’observe discrètement pour voir un professeur infirmier. Tiens ! C’est mon professeur, je l’apprécie beaucoup. Je crois être passé devant lui sans faire attention. Que me veut-il ?

« - Je voudrais te parler Oskar, je connais ton père.»

M-mon père ?! Il est encore en vie après ces longs moments d’absence ?

Je m’excite et me précipite vers lui en essayant de parler, mais aucun son de ma voix ne sort à part des petits sons aigus sans doute à cause de l’aura qui a pris le dessus et du choc émotionnel.

Ce dernier se met à rire et m’épaule en me prêtant quelques affaires et techniques pour cacher ces petits problèmes d’aura.

Une fois chez lui, je reprends mes émotions, mon corps reprend la forme. La nuit allait tomber, je dois aller dormir, je sens que je suis fatigué. Mais j’ai la possibilité de lui parler à présent et de savoir sur mon père.

« Où est mon père ? Pourquoi maintenant ? »

Mon professeur sourit et pose une main sur ma tête, avant de regarder une photo pour perdre aussi rapidement qu’un éclair son sourire.

« - Malheureusement... Je n’ai plus de nouvelles, ce que je peux te dire, c’est qu’il est parti en pensant à toi et à ta mère après avoir découvert quelque chose. Mais il ne m’a pas dit quoi....

- Pourquoi maintenant... ?

- Tu lui ressembles beaucoup, tu as le même regard que lui, j'ai su reconnaître son enfant sans aucun doute. Je ne voulais pas te perturber pendant les premiers cours et te déconcentrer. »

Je baisse mon regard, ma main soutient mon menton tout en réfléchissant. Je tourne en rond pour chercher une réponse à tout ça.

« Où est-il parti alors ? »

Il sort un flyer d’un tiroir et me le tend en souriant.

« - Certainement parti chercher ce qu’il y a de mieux pour vous trois »

Je prends ce flyer entre mes deux mains et commence à le lire au dos de la feuille

« Bienvenue à l’île !
L’Académie Wulfran est très heureux de vous accueillir sur cette magnifique île.
Tout est à disposition pour des membres tels que vous chère personne.
Elle se trouve au large de l’Europe et non loin du Royaume-Uni.
Nous serions heureux d’avoir un membre en plus chez nous....»

Je regarde mon professeur, ensuite la feuille, puis le prof à nouveau. Je prends la feuille et la range dans ma poche. La nuit tombe, et avant nous avons passé une soirée à discuter de mon père et ma famille. Je ne savais pas que du côté de mon père c’était très compliqué.

L’infirmier me recommande de finir mes dernières années d’infirmiers.
Il me prend en formation pour pouvoir être infirmier diplômé, pour accéder à cette île. En plus d’être pris sous son aile, il m’aide pour la maîtrise de sois même si ce sera toujours fatal, le moindre truc pourra m’être utile. Sa technique à lui c’est de dessiner, j’ai appris à dessiner aussi, c’est vrai que ça calme ce truc. Je pense à autre chose et je vide ma tête.

A mes 25 ans dernières lignes droites, ma mère à rejoint mon professeur pour vivre avec lui et être en bonne santé. Je prends l’avion pour aller droit sur l’île avec l’Académie de Wulfran qui m’a accepté après postulation.

Je serais de la direction en tant qu’infirmier, que peut-on demander de plus ?
Je rencontre également Aaron Caïn Williams.
Il m’attendait devant les grandes portes de l’académie avec la directrice.
Maintenant, que va-t-il se passer ?


Autre : (Précisions de dernière minute)


Suppléments


Le code : Validé.
Ton pseudo : Yuki Kuro
Ton âge : 21 ans tout frais du 6 mars !
Notre découverte : Grâce à votre beau monsieur Nicolas ~
Ta présence : Les week end, une fois sur deux les mercredis sinon j'en sais trop rien, je suis en période ou plein d'examens tombent donc ma présence sera minime
Ton avatar : Padparadsha de Hiseki no kuni
Tes références : J'ai juste vu l'anime (j'ignore l’existence du manga )  
Un rajout : J'ai un handicap je suis dysphasique.

un distributeur de câlins !
avatar
Animal : Renard roux des plaines du Nord
Race : Canidé
Orientation : Bisexuel
Messages : 4
Emploi/loisirs : Infirmier scolaire
Humeur : Solitaire

Carte d'identité
Dominance: Dominé
Taille: 69 kilos
Poids: 1.75m
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t2235-une-vie-pour-une-rose http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t2285-fiche-analyse http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t2286-tales-of-oskar
un distributeur de câlins !
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Avr - 16:46
Bienvenue officiellement, et c'est tout bon.~
Amuse toi bien parmi nous!

► Tu es validé(e) ◄


Va maintenant faire ta fiche de relations pour pouvoir faire plein de liens différents avec les autres membres du forum, ainsi que ta fiche de RPs pour que tu puisses tout de même savoir où tu en es dans tes aventures sur le forum ! Une demande de logement peut-être intéressante aussi, si tu veux avoir un petit chez toi et surtout... si tu n'es pas un étudiant et que tu en as les moyens.~
Et pourquoi pas une demande de parrainage si tu es un junior qui a besoin d'aide ou un senior qui veut proposer son aide ? Tiens ! Nous te donnons même la liste des parrainages juste dessous pour que tu puisses voir qui est libre ou non !
Allez, va vite faire une demande de RP pour pouvoir découvrir de grandes aventures !
De plus, tu ne fais plus partie de la Team Newbies et peux maintenant accéder à de nouveaux salons de discussion sur le Discord du forum, en demandant à faire partie de la Team Pokémon ou la Team Bisounours !

le Barman nommé Désir
avatar
Animal :
Race : Chien loup de Saarloos - moyen gabarit
Orientation : Bisexuel
Messages : 356
Localisation : Peut être derrière son bar ~
Emploi/loisirs : Barman
Humeur : Neutre

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 1m90
Poids: Environ 92 kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t18-raphael-j-wardeck-l-homme-qui-se-cache-derriere-son-bar http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t110-les-relations-inconnues-d-un-barman http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t111-les-anecdotes-au-bar-du-canide
le Barman nommé Désir ♫




Badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex Pistols Academy :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids plumes-