RSS
RSS


NC16 - Romances hétérosexuelles et homosexuelles
 

Jeu 14 Mai - 17:00
Eva Bionaelia


Nom : Bionaelia
Prénom : Eva
Âge : 39 ans ; 13 décembre
Origines : Sud-américaines ; Boliviennes et brésiliennes, principalement. Mais j'ai également du sang colombien dans les veines.
Orientation sexuelle : Homosexuelle, mais pourquoi pas jouer avec des hommes si je suis d'humeur...
Groupe : Professeur
Emploi : Professeur d'espagnol
Dominance : Dominante
Famille de race mêlée : Snake Eyes ; Serpent
Animal de race mêlée : Boa ; Boa constricteur commun
Appellation scientifique : Boa constrictor constrictor
Quelle catégorie de poids : Poids lourd
 

Identité
 

Goûts : Je l'avoue, mes goûts ne font certainement pas de moi un exemple à suivre. Pourquoi donc ? Parce que malgré que je sois bien avancée dans le fruit de l'âge, je suis une femme qui aime profiter pleinement de la vie, incluant bien sûr tout ce qui pourrait être qualifié de débauche. Oui, j'ai beaucoup boire, essentiellement des alcool forts et de qualités, que cela soit en restaurant, dans un bistro avec de la compagnie ou bien chez moi, tranquillement allongée dans mon bain, à boire un bon verre de vin rouge ou de vin blanc. Même si l'on ne peut pas vraiment me qualifier d'alcoolique, il est tout de même vrai que je bois beaucoup. Bien plus que je ne fume même, même si il faut avouer qu'un paquet par jour est le minimum que je puisse consommer. Mais je tente tout de même de me limiter sur ma consommation de cigarette, même si j'apprécie énormément le goût du tabac. Je suis également une grande amatrice de jeux de cartes, essentiellement ceux tournant autour des jeux d'argent… Et je dois avouer ne pas être mauvaise du tout en la matière, surtout au poker. Et naturellement, de part ma nature cent pour sang reptilienne, j'apprécie grandement la chaleur et le contact, afin de pouvoir me réchauffer. Surtout avec de charmantes petites canidés ou oursonnes… C'est d'ailleurs pour cela que j'adore faire des câlins à ma fille. Ah, ma fille…

En revanche, j'ai beau apprécier des choses qui pourraient faire de moi une personne plutôt frivole, il faut toujours se méfier des apparence, car je suis une personne au final très stricte et qui déteste l'insubordination. Si mon rôle fait que je te suis supérieur, alors tu fais ce que je te demande de faire ou sinon cela pourra aller très mal pour toi. Enfin, je ne fais cela qu'essentiellement avec mes élèves ainsi que ma fille, voir mon épouse bien sûr. Je suis peut-être un gros gabarit appartenant à une famille très importante, mais je sais reconnaître ma place et il serait particulièrement mal venu de ma part de parler ainsi à l'un de mes collègues, sous prétexte qu'il est de gabarit plus petit que le mien. Cependant, je suis implacable avec mes élèves, sachant que je déteste également par-dessus tout le laissé-allé de certains qui me sort par les yeux et finit par me faire perdre patience au point qu'il m'arrive d'abuser de mon œil du serpent sur eux pour les calmer. J'aime l'art également, faisant que je ne supporte pas tout ce que je peux trouver simpliste ou disgracieux. Et naturellement, étant un serpent de sang-pur, je déteste particulièrement le froid et à ma grande exaspération, il n'est donc pas rare que je tombe régulièrement malade et que je reste chez moi sous ma couverture avec une tisane pendant que mes élèves font la fête en mon absence. Bande de sales gamins.



Caractère : Aux premiers abords, on a tendance à mon craindre de par mon côté stricte et décidé. Je suis une femme autonome qui sait manier sa barque d'une poigne de fer et je n’accepte guère que l'on vienne me dicter ma conduite. Je sais ce qui est bon pour moi et pour les autres, alors j'ai tendance à refuser toutes aides et tous conseils. Effectivement, cela fait de moi une personne bornée à qui il est impossible de faire rentrer quelque chose dans le crâne, ce qui probablement, doit en énerver beaucoup. Mais je suis une grande fille et j'ai depuis longtemps passé l'âge qu'on m'apprenne les bonnes manières. Pour moi j'ai toujours raison et quand j'ai torts c'est que j'ai une très bonne excuse et je refuse d'accepter mon erreur. Oui, c'est puérile mais je suis comme ça et je ne compte pas changer. Je n'apprend que très rarement des mes erreurs et j'arrive tout de même à avancer sur le chemin que je me suis tracé, sans trébucher. Selon moi, on n'est jamais mieux servit que par soi-même de toute manière.

Et c'est probablement pour cela que je dois paraître antipathique pour beaucoup de personnes, sans compter le fait que je suis quelqu'un avec énormément de préjugés sur ce qui m'entoure et il est souvent très difficile de me faire changer d'avis quand je me suis faite une impression sur quelqu'un, même si cette impression est faussée. Néanmoins, avec le temps je peux arriver à m'apercevoir de mon erreur de jugement et donc, de me raviser. Mais cela est malheureusement pour moi, très rare. Et j'ai beaucoup trop d'orgueil pour admettre que je me suis trompée. Je suis également quelqu'un avec un parlé très direct et je ne perd pas mon temps à tourner autour du pot pour dire les choses. Si j'ai quelque chose à dire, je le dis et je me moque bien d'avoir froissé la personne ou non. Cela dit, cela ne veut pas pour autant signifier que je suis quelqu'un de franc. Au contraire, étant très manipulatrice, je n'hésite pas à mentir et tromper si cela peut aller dans le sens de mes intérêts. Mais cela n'empêche pas le fait que je sois quelqu'un de direct. Et langue de vipère, soit.

On dit aussi très souvent de moi que je suis quelqu'un de matérialiste, qui accorde énormément d'importance aux biens qui l'entourent. Beaucoup trop même. Mais en même temps, les biens ce sont la richesse et c'est l'argent qui fait tourner le monde. Oh, je ne suis pas de ces naïfs qui prêchent que l'argent ne fait pas le bonheur, au contraire il le fait ! Après tout, ils sont heureux assis sur leur carton à tendre la main toute la journée ? Malgré ce qu'ils disent, je n'en pense rien pour ma part et je suis sûre qu'eux-même n'y croient pas, alors pourquoi se voiler la face ? L'argent c'est le pouvoir et le pouvoir, j'aime ça. Un trait de caractère qui semble héréditaire chez les femmes de ma famille il semblerait. J'aime également beaucoup me jouer des gens qui m'entourent, pas forcément en les manipulant, mais en leur faisant peur par exemple en faisant croire à un élève de par mon absence de réaction, qu'il s'est trompé dans la réponse qu'il m'a donné et que je vais donc le punir. Résultat des courses, il se met à rougir et bafouille n'importe quoi ! Oui c'est méchant d'embêter les gens comme ça, mais je dois avouer que j'ai quelques penchants sadiques qu'il faut bien de je libère de temps en temps...

Bon, et bien ce portrait caractériel de ma personne ne me met guère en valeur il faut dire, mais je n'ai pas non plus que des défauts ! Certes, je suis une personne peu ouverte d'esprit et têtue comme une mule, mais lorsqu'on arrive à me connaître un peu mieux et que vous avez réussi à entrer dans mes faveurs, ou à me dompter cela dépend des points de vue, on voit en moins une personne pétillante et pleine de vie, qui a facilement tendance à distribuer son affection à tour de bras, ainsi qu'embêter son entourage. Oui cela peut paraître enfantin, mais c'est comme cela que j'exprime mon affection, en taquinant les gens. Naturellement cela n'est jamais méchant, même si parfois je reconnais que cela peut-être vexant… Mais c'est ce qui est amusant~ Je suis très joueuse il faut dire et faire des farces aux gens est ce que j'aime le plus faire, sans compter mon côté très tactile. Probablement dû à ma nature de serpent qui cherche à piquer la chaleur des autres, je ne m'en cache pas en n'en éprouve aucune honte, mais c'est vrai que cela a tendance à me transformer en bisounours avec les personnes que j'aime, lorsque la température baisse.



Physique : On peut facilement dire que tout est grand chez moi. Peut-être est-ce dû à ma condition de grand gabarit, mais ma taille et ma morphologie font tout de même de moi une femme largement au-dessus de la norme et ce, quelque soit la nationalité des femmes auxquelles on peut me comparer. Oui, même ces blondes plantureuses des pays du nord. En effet, je mesure un mètre quatre-vingt, ce qui est démesurément grand pour une femme, je vous l'accorde. D'ailleurs ma taille intimide bon nombre d'homme et il est donc très facile de comprendre pourquoi ces messieurs préfèrent les femmes de petites tailles. Cela dit, je suis peut-être grande, mais j'ai la chance d'avoir eu une croissance qui m'a bien proportionnée et n'a pas simplement faite de moi une femme grande mais totalement filiforme.

Je pèse en effet soixante-treize kilogrammes de purs muscles, que j'entretiens régulièrement en faisant de la gymnastique ou musculation en salle, ainsi que de la natation. Ce qui fait que nous pouvons naturellement dire que je suis plutôt bien formée avec tous ces exercices qui m'assurent de garder un ventre plat, ainsi que des fesses et des cuisses bien galbées. Cependant, tout ce sport ne m'empêche nullement d'avoir une poitrine bien formée et en parfaite proportion avec ma taille, avec mon 95D dont je suis fière et que j'affiche fièrement dans des tenues s'adaptant parfaitement à mes courbes et laissant souvent apparaître une belle partie de ma poitrine dans des décolletés parfaitement calculés laissant voir le plie de la rencontre de mes seins de façon particulièrement tentante, ainsi qu'une partie du tatouage ornant la naissance de mon sein gauche.

Oui, je suis particulièrement fière de mon corps et je n'hésite pas un seul instant à en abuser si cela peut me permettre d'arriver à mes fins, je n'ai en cela, aucun complexe là-dessus. Mais il n'y a pas que de mes courbes dont je suis fière. En effet, sans avoir aucune pour à passer pour une narcissique, ce que j'avoue être, j'ai de beaux et longs cheveux châtains qui sont soyeux, ainsi qu'un regard d'un brun tellement clair qu'il tirerait vers l'or fusion, me venant de ma famille maternelle et qui a fortement tendance à pousser au respect et inciter au silence durant mes cours. Surtout quand je lance des regards noirs à certains élèves, qui comprennent par la même occasion que chez moi, un regard peut très bien tuer. Les avantages d'être un serpent de gros gabarit~ Je n'hésiterai pas une seule seconde à user de l'hypnose des serpents sur les élèves pour avoir l'ordre dans ma classe.



Histoire
 

Histoire : Je suis née de Emanuel Bionaelia et de Camila Lenphernek, tous deux descendant d'imminentes familles de serpents poids lourds issues de la vieille noblesse. On peut dire que leur mariage était un arrangement pour pouvoir lier les deux familles et leur puissance qui s'étendait dans toute l'Amérique du sud, même si mon père ne faisait pas partie de la branche principale de la famille Bionaelia et que cela ne faisait ainsi donc pas de nous les futurs héritiers qui pourraient contrôler cette famille. En effet, le titre de chef reviendrait à l'une des mes cousines qui était la première née de sa fratrie et dont le père, mon oncle était actuellement le chef.

Mais cela ne dérangeait nullement mon paternel, car cela impliquait que la famille n'avait nulles attentes de sa part et la seule personne à qui cela laissait un goût amer dans la bouche était ma mère, qui aurait bien voulu pouvoir faire main mise sur l'ensemble de la famille Bionaelia et des Lenphernek dont elle était la seconde enfant née, elle aussi. Et je dois avouer que moi non plus cela ne m'aurait pas dérangée d'être à la tête de deux si puissantes familles de serpents. Les femmes de notre famille ont toujours été très gourmandes de pouvoir. L'une de mes ancêtres maternelles était même allée jusqu'à vivre au sein du climat hostile de la Russie pour aller séduire et récupérer un peu de l'influence de la plus grande des familles de cétacés qui régnaient sur la terre ferme. On m'avait même dit qu'elle aurait donné naissance à une chimère pour arriver à ses fins… Mais qu'elle aurait fini par se brûler les ailes et qu'on avait plus jamais entendu parler d'elle.

Enfin bon, là n'est pas la question et vous êtes ici pour lire mon histoire et non les anecdotes venues d'une terre lointaine où l'asservissement des gabarits inférieurs étaient monnaie courante et faisait le plaisir de la noblesse de gros gabarits. Je suis donc née d'un mariage arrangé, mais mes parents s'en accommodaient parfaitement. Je ne fus pas une enfant réellement choyée par ma mère, mais elle s'occupait tout de même de moi et mon père me donnait de l'amour pour eux deux, même si ma génitrice avait tendance à traiter son débordement d'affection à mon égard avec mépris. Ce n'était pas elle ne m'aimait pas, mais plutôt qu'elle ne le montrait pas. Ou alors à sa façon, me jugeant durement afin que je puisse réussir plus tard. Mais je ne me suis jamais plainte de son comportement. Au contraire, j'ai toujours trouvé son éducation parfaitement légitime.

J'ai ainsi donc grandis normalement, et lorsque j'eusse l'âge d'entrer au lycée, mes parents m'envoyèrent dans une académie, au large des côtes du Royaume-Unie. La Grande Bretagne et son temps froid et pluvieux… Tellement loin de la zone tropicale de mon pays natal dans lequel je m'épanouissais si bien jusqu'à maintenant… Ma santé s'en retrouva bien mise à l'épreuve et je fis très régulièrement des chutes importantes de température. Je n'avais pas été habituée à un tel climat, sans parler du fait que même si j'avais été assez bonne en langue durant mes études au collège, je ne connaissais pas assez les rudiments de l'anglais… Je voulais réellement rentrer chez moi à cette époque, qu'importe que cette académie soit prestigieuse pour les thérianthropes, qu'importe que je retourne dans une école pleine de singes ignorants.

Mais durant mon séjour à l'académie, je fus soutenue par mon professeur d'espagnol, qui me poussa à tenir jusqu'au bout et même finir par apprécier l'enseignement. Je n'étais pas une élève médiocre bien au contraire, mais je n'avais jamais réellement trouvé un quelconque plaisir à étudier, à par le fait de pouvoir volontairement me couper de tous les autres élèves. Cet enseignant me donna le goût pour vouloir devenir plus tard à mon tour professeur et petit à petit, je finis enfin par m'épanouir au sein de cette académie. Je commençais à réellement m'intégrer, finissant par avoir mon propre groupe d'amies que j'aimais mener à la baguette de par mon statue de poids lourds et je dois avouer que j'étais une vraie tyran… Mais elles ne semblaient pas s'en plaindre, contrairement aux élèves qui faisaient l'objet de mes moqueries. Oui, j'étais une adolescente en pleine recherche de sa personnalité et particulièrement détestable, je l'admet sans aucune honte.

Ce fut également durant cette période que je fis la découverte de la sexualité, comme bien sûr bon nombre d'autres élèves, comme moi. Naturellement, je connaissais depuis déjà toute jeune le mécanisme de la reproduction sexuée, sans parler que je descendais tout de même que deux familles de serpents pur souche et donc il y avait toujours eut très peu de tabou de ce côté-là dans ma famille. Mais un jour, je débloquai le contrôlé parental sur les ordinateur de l'académie, alors que j'étais encore junior et je tombai sans trop savoir comment, sur un site pornographique à caractère sadomasochiste. La pornographie ne m'avait jamais trop attirée et je n'avais jamais eu de contrôle parental chez moi, mais allez savoir pourquoi, j'eus comme une révélation en voyant cette femme tut de cuir vêtue, qui fouettait cette autre femme, nue et attachée, à la portée de toutes ses sévices.

Je pense que c'es réellement à partir de ce moment-là que je compris que j'étais en fait réellement attirée par les femmes et non par les hommes. En plus de découvrir également que je vouais une fascination réellement pour tout ce qui touchait de près ou de loin au BDSM. Dans mon esprit de jeune fille en pleine puberté, rien que je fais d'imaginer que j'attachais l'une de mes partenaires me faisait mouiller... Ce fut donc à les dix-huit ans que je m'inscrivis pour la première fois sur un forum entièrement dédié au sadomasochisme et que je commençais à poster des vidéos de mes ébats que j'avais pu filmer, après avoir passer deux années à simplement fantasmer en regardant les vidéos postées par d'autres.

Mais mis à par cela, j'eus une scolarité des plus normales, passant ainsi que cursus universitaire et décidant de partir dans une formation pour devenir moi-même professeur de langue et prenant un malin plaisir à parfois embêter les lycéens et lycéennes qui étaient à ma charge durant mes trois années en tant que senior. Je réussis les concours pour devenir professeur haut la main et je finis même par remplacer mon ancien professeur d'espagnol du lycée qui m'avait toujours soutenu jusqu'à présent et qui avait finis par aller prendre une douce retraite dans son pays natal. Le temps passa tranquillement, puis je rencontrai ma première femme, une professeur à l'académie tout comme moi et avec qui nous eûmes notre premier enfant, une petite fille de la même aura que sa mère, qui l'eut mise au monde, c'est à dire une mustélidé.

Nous vécûmes confortablement toutes les trois, et avec nos deux salaires de professeurs, nous pûmes même acheter une maison dans la cité et nous y installer toutes les trois. Mais le temps passait et je me lassais petit à petit ne ma petite vie de famille monotone et mes fantasmes refaisaient surface. J'aimais ma fille, mais plus autant ma femme qu'avant et je commençai à aller voir ailleurs, couchant à droite et à gauche avec des élèves, des collègues ou du personnel de la ville et recommençant mes activités sadomasochistes. Et naturellement, au bout d'un moment ma femme finit par s'en rendre compte. Et elle demanda le divorce. Je ne pouvais pas lui en vouloir, notre amour avait fini par se tarir, même de son côté. A la seule différence que elle, avait cherché à recoller les morceaux et n'était pas allée voir d'autres minous ailleurs. Et découvrir que je lui faisait cocu depuis plusieurs moi avait été la goutte d'eau qui fit déborder le vase pour elle et elle quitta donc la maison en emportant donc notre fille avec elle.

Enfin, elles n'allèrent pas bien loin étant donné que chacune d'entre nous continua à vivre sur l'île, ayant revendu la maison et s'étant installées dans un appartement chacune de notre côté, avec la garde partagée de notre fille. Sachant que nous nous voyions toutes les trois à l'académie étant donné que c'était le lieu d'étude de notre progéniture et notre lieu de travail à toutes les deux. Durant les premiers mois, mon ex-femme refusa de m'adresser la parole et notre fille ne fit guère mieux, elle-même n'ayant pas accepté que je détruise son foyer avec ma libido surdimensionnée. Mais je ne leur en voulais pas et petit à petit, les choses finirent par s’apaiser entre nous, même si je sens encore en elle une certaine rancœur à mon égard. Mais c'est dans ma nature de serpent couplé de gros gabarit et donc je ne regrettai rien, même si il me fallu quelques années pour pouvoir reconquérir ma fille.

Les années passèrent, ma fille grandit et devint une adolescente pouvant ainsi intégrer l'académie et mon ex-femme et moi se remarièrent. Enfin, pas ensemble bien sûr, mais chacune de notre côté. Elle avec un homme canidé de moyen gabarit donc la gentillesse et la naïveté me sortait par tous les pores, et moi avec une autre femme. Mais bon, ce n'est pas parce que je me suis remariée que j'ai apprit pour autant de mes erreurs. Je ne les considère même pas comme des erreurs. J'apprécie ma femme, mais je vais toujours autant voir ailleurs, même si pour l'instant, elle semble s'en accommoder. Et ainsi la vie suivit son cours.



Autre : Oui oui, ma cousine n'est autre que la Marie des Justiciers, qui sévit en tant que vierge de fer sur Love Pistols et mon ancêtre (qui serait la réincarnation au féminin d'un blond aux yeux vairons) est allée fricoter avec Eva Adamovitch sur Adamovitch's Manor… Et paraît-il, aurait pondu un beluboa qui aurait le nom d'une constellation.


Suppléments
 

Le code : Validé Oh oui viens jouer avec moi~
Ton pseudo : Alister
Ton âge : Toujours 19ans, même si les 20ans approchent à grands pas.
Notre découverte : Par mon adorable cousine manipulatrice de fondatrice, en plus de n'être qu'un humble double compte.
Ta présence : J'essaie de passer au moins une fois par semaine.
Ton avatar : Eclipse ; Armen Noir
Tes références : Bien sûr~ J'ai les OAVs et les scans des 6 premiers tomes sur mon disque dur~
Un rajout : Toujours pas non.

Madame S ~
avatar
Animal :
Race : Boa constricteur commun ; Poids lourd
Orientation : Homosexuel
Messages : 287
Localisation : Au chaud~
Emploi/loisirs : Professeur d'espagnol
Humeur : Variable~

Carte d'identité
Dominance: Dominant
Taille: 1,80m
Poids: 73kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t334-eva-bionaelia-100 http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t339-les-petits-papiers-de-la-professeur-d-espagnol http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t338-les-aventures-d-une-serpente-impatiente
Madame S ~
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Mai - 22:51
Réussir à nous faire un personnage étant en lien avec Adamovitch's Manor et Love Pistols, gg. Surtout avec la fusion des caractères pourrav' d'Eva et d'Anna, je dis oui ! (*laisse Aaron pleurer dans son coin*) Bref, je valide x)

♣ Tu es validé ♣

Va maintenant faire ta fiche de relations pour pouvoir faire plein de liens différents avec les autres membres du forum, ainsi que ta fiche de RPs pour que tu puisses tout de même savoir où tu en es dans tes aventures sur le forum ! Une demande de logement peut-être intéressante aussi, si tu veux avoir un petit chez toi et surtout... si tu n'es pas un étudiant et que tu en as les moyens~ Et pourquoi pas une demande de parrainage si tu es un kouhaï qui a besoin d'aide ou un sempaï qui veut proposer son aide ? Allez, va vite faire une demande de RP pour pouvoir découvrir de grandes aventures !

a fucking sexy Doc ~♥
avatar
Animal :
Race : Caïman noir | Poids lourd
Orientation : Bisexuel
Messages : 1050
Localisation : Tu veux pas savoir~
Emploi/loisirs : Infirmier de l'académie
Humeur : Joueuse~

Carte d'identité
Dominance: Dominant
Taille: 1,86m
Poids: 89kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t8-aaron-cain-williams-un-croco-pas-si-sage-termine http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t27-les-relations-douteuses-d-un-croco-alcoolo http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t26-les-deboires-d-un-croco-pas-net
a fucking sexy Doc ~♥



Hey toi, viens jouer avec moi Invité~


Badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex Pistols Academy :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids lourds-