RSS
RSS


NC16 - Romances hétérosexuelles et homosexuelles
 

Maïtika ►Moi vouloir être chat, pour me blottir dans tes bras.

 :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids plumes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 27 Juil - 21:54
Maïtik Shiva Klein


Nom : Klein.
Prénom : Maïtika Poehere Moeata Tamaterai Shiva. Les polynésiens aiment utiliser beaucoup de prénoms.
Âge : 26 ans, et une année de plus tout les 24 mai.
Origines : Polynésienne & Française. Si vous vous demandez, c'est Maman l'hawaïenne, qui m'a appris l'anglais dès mon plus jeune âge.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, jusqu'à preuve du contraire.
Groupe : Direction.
Emploi : Secrétaire.
Dominance : Ambivalente, je pense.
Famille de race mêlée : Félidé.
Animal de race mêlée : Chat Bombay.
Appellation scientifique : Felis Silvestris Catus.
Quelle catégorie de poids : Léger.


Identité


Goûts :
Mettre mes doigts dans la préparation des plats, surtout quand c'est pas permis. Par nature avoir raison, mais pas tout le temps. Faire tourner tes cheveux autour de mes doigts fins. Claquer tes ongles entre eux quand tu es stressée. Caresser la nuque de l'un. Sentir l'odeur de l'autre. Manger du thon en tailleur sur le canapé. Grimper sur les toits. Admirer les étoiles. Faire grogner pour mieux câliner. Taquiner et adorer. Le sucré. La neige sur le bout de mon nez. Les week-ends de trois jours. Les tatouages. Les produits laitiers. Le chocolat. Le soleil et l'herbe verte. La pluie. Les nuits d'hiver. Le jour de l'an. Les peluches. Le pain chaud. La salade. Les tomates. Les pull trop grand. Les vêtements qui ne sont pas à toi. Les robes trop courtes. Le parfum. Les culottes en dentelle noire. Les cookies. La mal'bouffe. Les ventilateurs en été. Les expressions démodées. La pastèque. Dormir. Recevoir des caresses. En donner en retour. Te blottir et Cajoler. Les documentaires animaliers. Manger même si tu sais pas cuisiner. La plage et l'eau - Merci Papa. Ton frère. Les chats & Les chiens. Les loups même si tu t'en méfies un peu. Les cheveux longs, les cheveux clairs. La peau claire car ça marque facilement. L'odeur du shampoing. Tes parents. Les lasagnes. La glace à la vanille. L'odeur de la javel. Les dessins d'enfant. La photographie. Ton frère. Ton ancien voisin. La musique classique. Le rock ou l'électro. Les musiques commerciales. La danse tahitienne que tu sait faire à merveille - Merci maman. L'alcool. Les talons hauts. Le sexe. La couverture en Hiver. Le thé. Les fantômes, le Surnaturel. Les films d'horreurs. Les bonbons. La barbe. Te taper sur la bonne joue quand tu as un cils. Regarder les videurs s'afficher pensant qu'ils sont virils....

Dégoûts :
Les poivrons. les choux de Bruxelles. L'ail et l'oignon. L'odeur  la semaine des règles. La gueule de bois. L'injustice. Les hypocrites. Les filles qui parlent fort pour se faire remarquer.La mauvaise haleine du matin. Le pain humide. Les gens qui mâchent la bouche ouvertes. La capote qui craque. Les mecs trop insistants. Retirer un pansement bien collé. Les endives. Le gaspillage, surtout d'alcool. Les épinards. Le mascara waterproof. La violence. Les défaitistes. Les serpents. Les toilettes publiques. Marcher dans l'eau après avoir enfilé tes chaussettes. Te cogner le p'tit doigt de pieds dans le coin d'un meuble. Te brûler le bout de la langue avec une boisson trop chaude. Le suicide. L'adoucissant à la lavande. Les capsules de canettes qui pètent alors que la canette est toujours fermée, salope. La solitude. Les gens qui te bousculent sans dire pardon. La tâche d'huile sur ton haut préféré...

Caractère :
Maïtika tu es une femme remarquable. Même si tu n'es pas l'épouse parfaite, vu tes talents de cuisinière ou l'état de tes fringues après ta dernière lessive. Il faut dire que tu es parfois assez tête en l'air et Maladroite quand un truc te tracasse. Mais sinon tu es patiente et douce, attentionnée et bienveillante. Enfin, quand on arrive à t'approcher. Car tu n'accordes pas ta confiance à tout le monde, pour ne pas à dire à personne. Tu es d'une grande méfiance, car tu ne veux plus jamais avoir la sensation d'être la demoiselle naïve et vulnérable que tu as été pendant des années. C'est cette méfiance qui te fait souvent passer pour une fille hautaine. Un peu sauvage. Soit ta méfiance, soit ta timidité. Toi qui ne détourne pas tes yeux trop clairs devant les autres, quand tu ne sais pas quoi répondre par gêne ou par incompréhension. Tu préfères rester silencieuse à fixer ton interlocuteur. Ou alors, c'est simplement cette force profonde qui sommeille en toi, celle qui ne fait pas flancher tes yeux qui dérange. Tu es pleine de respect et de fierté envers les autres et toi-même.

Mais... Faut pas croire derrière ton corps généreux qui ferait pâlir d'envie plus d'une demoiselle, tu restes une fille en manque de confiance. Tu souffres de ton passé même si tu t'es déjà bien reconstruite, c'est pour cela que tu ne laisses personne s'approcher. Et quand c'est le cas, ta méfiance te fait prendre la fuite. Tu détestes cette part de toi. Mais qui dit s'approcher, dit pouvoir faire du mal. Et tu ne veux plus souffrir. Paradoxalement, tu souffres énormément devant la solitude, alors tu continues quand même, derrière cette protection, à chercher le contact et les liens. Après tout il n'y a rien de plus beau que réussir à être quelqu'un dans les yeux d'un autre. Tu es d'une grande fidélité et d'une grande loyauté. Un chat qui a du chien. Tu rêverais de pouvoir vivre la même histoire que tes parents, mais tu ne crois plus au prince charmant depuis longtemps. Tu es Joyeuse et optimiste, lâchant un p'tit rire sous la gêne. Tu aimes te caresser la nuque quand tu es mal à l'aise comme ça. Et contrairement à ce qu'on pourrait croire devant ta peau caramel, oui tu es capable de rougir. Tu es assez délicate et avenante, tu aides ton prochain sans rien attendre en retour. Tu es parfois un peu jalouse ou possessive. Mais tu ne peux pas faire subir aux autres ce que tu as subi avec "lui". Tu n'imposes pas tes choix et on ne t'impose rien. Principe d'équivalence, penses-tu. Tu es un peu pudique et coquette. Et des qualités comme la ponctualité, l'assiduité ou l'organisation, tu ne les as que pour ton boulot. Petite secrétaire qui porte d'ailleurs assez bien les lunettes et le tailleur. Tu es efficace et méthodique... C'est tout mélangé, c'est comme toi, un peu bordélique finalement. Et ça ne peut que changer face au temps.

Physique :
« Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse. »
D'ici, je ne vois que toi. Toi et ton cul rebondi. Toi et tes lèvres pulpeuses. Toi et ta robe noire trop serrée. Toi et ton sourire alcoolisé. Je te regarde. Je t'observe. Prédateur pervers. Pervertie par les plus noirs desseins. Le glaçon craque dans le whisky bon marché que tu m'as servi. Je serre les dents. Je serre les poings. J'admire tes hanches larges qui se balancent. Ta silhouette élancée, musclée et souple. Taille de guêpe et peau halée. Des yeux azurs encadrés de tes cheveux de jais. Ils sont si longs. Lisse. Mais, Bordel... Retourne-toi! Tu ne m'offres même pas le temps d'un regard. Pourtant, entre deux goulets. Deux envies malsaines et détraquées, je les vois tes yeux profonds et arrogants. Respirant une fierté inégalée. Tu ne te plis pas. Tu n'abandonnes pas. Tu ne te soumettras pas. Et moi j'ai envie de te mettre à genou devant moi. Mais tes yeux sont trop clairs. Tes yeux trop grands et perçants, je voudrais furieusement les crever.

Comme je peux crever d'envie de t'embrasser. Toi la princesse délaissée, la Cendrillon fracassée qui vient d'un autre univers. Vu les traces de trou noir sur ta chaussure de vair.

Faut croire que t'arriverais à me faire fantasmer avec ton corps trop parfait. C'est pas humain de bouger comme ça, si féline. Je salive sans pudeur. J'ai des envies de meurtre. De sexe, de drogue et d'agonie. Je chavire. Une gorgée pour le courage. Juste pour espérer venir t'aborder. L'Alcool me nargue. Ma tête tourne. Je trésaille. Nos yeux se croisent. Tu me rattrapes. Ton sourire me happe. T'es belle à en crever putain. Je voudrais te salir. T'humilier pour te punir de m'avoir fait languir. De m'avoir oublié. T'es vachement grande pour une nana. Avec une certaine élégance. Ta poitrine bien ronde et imposante m'appelle. J'avance dans la foule et ton souffle brûlant me caresse enfin. Je peux sentir ta main si fine glisser dans mes cheveux. Je peux passer les miennes sur ton dos dénudé. C'est audacieux. J'aime ça. Dos cambré, taille marquée. Sourire satisfait. Pourquoi souris-tu ? Est-ce-que tu sais qui je suis ? C'est ce qui te fait rire. Le temps s'arrête. Mes impulsions reviennent. Je voudrais te briser pour mieux te garder.

Je crois que je sombre lentement dans cette ivresse interdite et démente. Désormais notre danse souille les draps d'un lit étranger pour ne rien garder de cette nuit. Pas même une goutte de sueur. Je peux sentir tes cheveux sombres caresser mon visage frustré. Froissé de pas pouvoir t'étrangler. Ils ondulent légèrement lorsque tu transpires. Je peux t'entendre gémir. Mais je voudrais te voir crier. Tu sens toujours aussi bon. Tes jambes interminables tremblent et ta fatale chute de reins trésaille. Le mouvement nonchalant de ton bassin et la force de tes ongles me déchire. Je vais craquer. Je vais m'approcher de ta nuque. Espérant entendre le craquement sinistre de tes os. Déchirer ta carotide avec mes dents. Ça recommence. Je suis dangereux. Je suffoque. Je ne vois que toi. La courbe de ton buste, la douceur de ta peau colorée. Tes yeux d'un bleu trop innocent. Je veux t'entendre crier. Agoniser sous mon être. Comme tu es belle lorsque tu soupires. Ton dernier souffle doit être chimérique. Je tremble. Je convulse d'envie. Je veux voir. Je veux savoir. J'ai comme l'envie de voir ta beauté se ternir. Se salir par mes vices une dernière fois. Ma débauche la plus honteuse. La vérité commence dans le mensonge...

Finalement, je ne t'ai pas touché. Je t'ai juste regardé. Tout cela ne s'est jamais passé. Et ne se produira jamais. Je t'ai simplement admiré de loin comme je le fais chaque soir que dieu fait. Je t'ai laissé filer pour mieux t'admirer. Mon exception à la peau bronzée. Demain je voudrais pouvoir t'oublier. Comme tu sembles êtres capable de le faire. Moi le fantôme de ton passé. Toi qui ne m'a même pas remarqué. Mais, tu sais... j'ai rêvé de pouvoir te tuer ou te kidnapper. J'ai hésité, toute la soirée entre deux whisky bon marché.


Histoire


Histoire :Tu pourrais commencer par il était une fois. Ouais, il était une fois une gentille danseuse tahitienne qui rêvait de quitter son île pour devenir professeur à la capitale. Un jour, elle fit la connaissance d'un tatoueur français qui avait du chien. Il était venu en apprendre un peu plus sur les pratiques polynésiennes. Ce fut le coup de foudre niais des téléfilms du dimanche à petit budget. Alors le tatoueur repartit 6 mois après avec la délicieuse et féline vahiné.

Les deux acteurs du téléfilm, c'est tes parents Maïtika. Ils étaient méthodiques et organisés tes parents. Appartement. Mariage. Situation stable. Enfant. T'as hérité des yeux bleus de papa et de la peau caramel de Maman. Ainsi que son aura féline de Bombay. T'es une adorable gamine souriante et joueuse qui devient rapidement mascotte du salon de tatouages et du club de Danse autour des singes. Tu n'as jamais compris pourquoi tes parents veulent à ce point vivre au milieu d'eux... Mais tu l'acceptes docilement. Un conflit avec la famille de Papa, il te semble. Parce que les chien ne font pas des chats... Mais bon, du moment que tu es avec eux et que tu peux bouger tes hanches en rythme tout ira bien. D'ailleurs de la danse t'en a fait pendant des années. Jusqu'à tes 14 ans. De toute manière c'est à partir de cet âge-là que tu as commencé à partir en sucette complètement, non? C'est depuis que ta route a croisé celle de Snake. Un surnom qui en dit long, non ?

Snake c'est le mec plus âgé avec une belle gueule, il cherche le contact en permanence. Et ceux, de manière plus ou moins décente. Vilain Serpent perfide. Il traîne à la sortie du collège alors qu'il a presque fini le lycée. Il est tatoué, percé. Il parle fort. Il rigole fort. Surtout quand il se fout de la gueule des autres. Il fume et il te regarde. Toi la petite métisse féline aux formes déjà trop généreuses pour ton si jeune âge. C'est pas une bonne fréquentation et pourtant il t'attire comme une Bougie. Le souci c'est qu'il va pas faire que te brûler les doigts et tes moustaches de petite chatte à la peau basanée. Non Snake, il va tout retourner dans ta vie avec son sourire séduisant et ses beaux discours. Faut dire qu'il sent tellement, pour un serpent.

Alors l'enfant sérieuse aux notes plus que respectables, va commencer à sécher les cours. En plus tu fais ça bien! Tu te fais pas prendre les premiers mois. Tes notes sont en chute libre. C'est la guerre à la maison. C'est la panique, tu te sens incomprise par ta famille pourtant si gentille. Puis de toute manière, tu n'es plus l'enfant parfait alors ils n'ont plus besoin de toi. Et ton petit frère au QI supérieur à la moyenne est bien plus prometteur que toi. C'est fini le temps où vous passiez vos journées à jouer à la console tous les deux. C'est fini les grands sourires et les repas de famille à s'en faire péter la panse. Maintenant tu es seule dans ta chambre. Seule devant ton reflet que tu n'acceptes pas. Tu te trouves trop grosse. Tu manges de moins en moins. Tu parles de moins en moins. Tes parents se sentent impuissants.

Finalement c'est ton frère qui découvre la vérité. Il balance Snake pensant bien faire. Il y a beaucoup de cris, de larmes et de promesses. T'es transférée dans une école privée pour finir ton collège. Tu recommences à manger un peu. Tu recommences à sourire. C'est en bonne voie. Tu n'as plus de nouvelles de Snake et tes anciennes fréquentations. Tu as changé de téléphone et tes connexions internet sont très surveillées. Tu finis par oublier Snake et cet amour dangereux. Tu finis par obtenir ton brevet sans difficulté.

Mais le dernier jour d'école, Snake, gosse de riche arrogant à la langue qui siffle est devant le portail. Le visage caché sous une grande capuche. Il t'attrape le bras. Il t'embrasse. Avant de te chuchoter qu'il est venu te chercher. Il n'est plus question que vous soyez séparé. Et toi, tu es naïve. Tellement jeune, naïve et amoureuse. Tous ces sentiments que tu pensais avoir enterrés refont surface en une fraction de seconde. Tu regardes ton premier amour au sourire narquois. Il te propose de fuguer ce soir. Venir avec lui vivre dans son appartement. Il ne te promet pas la lune, mais juste de vivre au présent et arrive même à te convaincre que tes parents ne sont pas capables de te comprendre. Qu'ils ont essayé de vous séparer. Qu'il était souvent venu te voir chez toi. Il te manipule, mais tu ne le vois pas. Alors tu rentres chez toi. Tu prépares ton sac. Tu embrasses la joue de tout le monde et tu serres fort ton frère dans tes bras avant d'aller te coucher. Mais tu passes par la fenêtre. Tu as laissé ton téléphone. Tu as pris l'argent économisé des différentes fêtes annuelles et anniversaires.

« Je vais avec Snake.  Seul lui peut me comprendre.
Vous m'avez menti pendant presque un an!
Vous vous êtes trompés, il ne m'a pas oublié.
C'est vous les Monstres!  Il est venu me chercher!
Au revoir.
»

Tu as 16ans.

L'appartement de Snake n'est pas grand pour un gosse de Riche. Normal, il est en fugue lui aussi, sa famille de poids lourd est influente, il a déjà un avenir bien tracé dont il ne veut pas. Vous faites l'amour pour la première fois, il prend ta virginité sur le vieux canapé. Vous sortez. Vous buvez. Il fume et tu fais à manger. Il bosse la matinée et toi tu fais tes cours par correspondance. Il rentre et tu passes l'après-midi à ces côtés. C'est une utopie. Un quotidien un peu trop parfait. Il y a de plus en plus d'amis à la maison. Bientôt des amies un peu trop tactiles avec ton aimé. Qui ne semble pas être dérangé. Tu fais des crises de jalousie. Ça hurle avant que vous vous réconciliiez sauvagement sur l'oreiller. Il s'est y faire. Mais Snake rentre de plus en plus souvent bourré...

Tu l'attends des heures durant, inquiète devant la télé. Il rentre en titubant. Il put la bière bon marché et le cendrier. Il essaie de t'embrasser. Et ce soir-là tu lui résistes. Il t'attrape par le cou. Il te colle une claque. Tu tombes sur le sol déboussolée. Il te finit à coups de pieds avec ses bottes militaires toutes usées. Tu pleures et tu lui demandes d'arrêter. Quand il réalise ce qu'il est entrain de faire. Il s'effondre en face de toi. Sur les genoux comme un condamné. Tu te débats. Tu ne veux pas qu'il te touche. Mais il a plus de force que toi, le petit gabarit. Il t'emprisonne dans ses bras. Tu lui mords l'épaule à sang et il se met à pleurer en te disant que tu as raison qu'il l'a mérité. Qu'il est prêt à encaisser ta vengeance si tu promets de pas l'abandonner. Tu as peut-être presque 20 ans mais tu es toujours aussi naïve. Ces larmes lui offrent le droit à une dernière chance. Tu refermes tes bras sur ton Serpent. Vous pleurez tous les deux. Tu l'embrasses et il te porte jusqu'au lit. Ce soir pas de draps souillés et de corps crispés. Rien qu'un homme dans tes bras, qui te serre comme si tu allais disparaître. Le lendemain il ne va pas travailler pour rester avec toi... À croire qu'il a réalisé qu'il pourrait peut-être te perdre à jamais.

Mais la nature violente de Snake refait surface quelques mois plus tard, un peu après ton anniversaire. Parce que tu t'entends bien avec l'épicier et que tu penses peut-être arrêter de rester à la maison toute la journée, même si tu as tes cours par correspondance. Tu veux participer au foyer. Être un peu plus utile, ne plus dépendre de lui. Mais Snake et son esprit torturé ne l'entendent pas de cette oreille alors... Quand il rentre ce soir-là, il est à nouveau bourré. Alors qu'il disait avoir arrêté. Le souci c'est que tu n'es pas seule. Ton jeune frère est venu te rendre visite. Il a réussi à retrouver ta trace. Il a un sacré flair, le p'tit. Snake voit rouge. Il ne reconnait pas ton frère alors que tu lui as montré pas mal de photos, il faut dire qu'il a bien grandi lui aussi. Mais ce n'est encore qu'un enfant de 12ans... Rien à faire.

Il t'attrape par les cheveux et il te jette contre le mur. Ton frère essaie de t'aider, il vole c'un revers de main et se cogne à la table de la cuisine. Il est sonné et Snake déchire tes fringues, il essaie de te violer malgré tes suppliques. Tu lui résistes, il te frappe au visage. Ton frère revient s'interposer. Tu peux voir son aura canine, il est devenu un chien de gabarit moyen magnifique. Comme papa. Mais tu sais qu'il ne fera jamais le poids, et Snake commence à le frapper. Tu as beau crier, le retenir, tu ne fais que l'énerver davantage... Vraiment... Cette fois il ne semble pas pouvoir s'arrêter. Si, il s'est arrêté parce que la lame du couteau s'enfonce lentement dans son dos. Tu viens de le poignarder. Il te regarde avec des yeux froids que tu ne lui connaissais pas. Tes yeux à toi sont vides. Tu peux sentir la chaleur de son sang froid tapisser tes mains. Ton corps glisse le long du mur alors qu'il s'écroule à tes pieds. Tu dois appeler l'ambulance, ton frère est au bord de l'inconscience, son visage tout contusionné. Snake vient tendre la main vers toi. Il est calmé, il a réalisé. Il attrape tes cheveux délicatement pour les caresser, les entortiller comme il le faisait tout le temps... Il tousse, mais il t'offre un sourire fier.

« Je t'aime bébé, tu sais. »

Il tire sur tes cheveux pour t'attirer à ses lèvres blêmes, vos larmes coulent et s'entremêlent dans ce dernier baiser. Tu te redresses pour aller passer ce maudit et salvateur coup de fils. Tu dois avoir un ou deux côtes pétées. Tu as du mal à respirer. Ton nez saigne. Tu les regardes partir tous deux avec les urgentistes après voir toi aussi reçu les premiers soins.. Mais tu restes à la maison. Une bonne douche et tu attrapes ce que tu peux comme affaires avant de prendre la fuite. Pour lui, car son amour est trop fort et destructeur. Tu dois être celle qui vous protégera l'un de l'autre. Pour ton frère et tes parents que tu aimes tant, car tu n'es pas la fille parfaite dont ils peuvent être fiers. Noyée dans tes remords et tes regrets, tu veux fuir ta réalité. Tout recommencer de zéro par toi-même. Ton corps se souvient encore de cette amour trop violent. Ton cœur aussi... Tu es brisée, y'a tout à reconstruire et tu ne veux pas qu'ils puissent voir cela, tes chers parents. Tu vogues de ville en ville avec tes économies et ton sac à dos, jusqu'à ce que ton chemin s'arrête dans un bar de quartier . Tu fais la connaissance de Wolfwang, le gérant. Sage et usé par le temps, il te garde sous son aile quelque temps comme chanteuse officiellement. Mais tu fais plus la comptabilité ou le boulot de la gérante à sa place. Il est un peu feignant ou paresseux.... Ou peut-être est-il juste entrain de tester tes capacités avant de t'indiquer le nom d'une île un peu spéciale, tu ne comprends pas, mais il te propose déjà un poste dans l'école comme secrétaire... C'est l'opportunité d'un renouveau, non ? Une nouvelle vie, loin des singes, loin de ce monde qui ne t'a jamais vraiment accueilli....

Autre :Aujourd'hui, tu passes les portes de cette drôle d'académie le cœur anxieux. Tu ne veux pas faire honte à Wolfgang... Toi la nouvelle secrétaire, dans ta robe noire et tes talons aiguilles.
Maïtika Poehere Moeata Tamaterai Shiva Klein.


Suppléments


Le code : Validé.
Ton pseudo : Dusky.
Ton âge : Plus de 21 ans, je vous l'assure.
Notre découverte : Je dirais de partenaires en partenaires, j'crois.
Ta présence : Je dirais une présence 7/10 Pour le moment, car je retire les week-ends. Mais d'ici quelques semaines/mois cela risque d'être un peu moins.
Ton avatar : Alex Benedetto ► GANGSTA.
Tes références : Je n'aime pas le Shonen-aï particulièrement. Néanmoins, celui-ci est ma petite exception, j'aimerais pouvoir lire plus que le premier tome un jour. Et j'ai vu les OAV à plusieurs reprises. Ne serait-ce-que pour beauté graphique des personnages~♥
Un rajout : Mettre plus en évidence les groupe fermé ? Continuer à être aussi gentil avec les nouveaux ? Me donner un câlin de bienvenue ? Me mettre sur la liste des gens qui aideront pour votre prochain graphisme ? Franchement ? Je n'ai rien à rajouter, j'ai votre forum dans l’œil depuis des semaines.
une feignasse de canapé..
avatar
Animal :
Race : Chat Bombay - Gabarit léger
Orientation : Hétérosexuel
Messages : 39
Emploi/loisirs : Secrétaire
Humeur : Méfiante

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille:
Poids:
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t561-maitika-moi-vouloir-etre-chat-pour-me-blottir-dans-tes-bras-80 http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t562-maitika-kitty-secretary-for-you http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t842-maitika-kitty-agenda-in-my-pocket
une feignasse de canapé..
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Juil - 23:02
Bienvenue copine gangsta! Je t'aime déjà même si tu es un chat ! ♥️
un distributeur de câlins !
avatar
Animal :
Race : Dogue du Tibet feu | moyen gabarit
Orientation : Hétérosexuel
Messages : 23
Emploi/loisirs : Prof de sport /encadrant du club de tir à l'arc
Humeur : Feignasse

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 185 cm
Poids: 85 kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t477-daniel-o-connell-what-else http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t478-danny-co http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t479-daniel-o-connell-et-la-chambre-des-rp
un distributeur de câlins !




Spoiler:
 


Badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Juil - 23:44
Bienvenue petit chaton~
Hétéro jusqu'à preuve du contraire ? Intéressant tout ça...~

J'aime beaucoup ton histoire :3 Et les gros serpents ça peut être gentil aussi~
Madame S ~
avatar
Animal :
Race : Boa constricteur commun ; Poids lourd
Orientation : Homosexuel
Messages : 287
Localisation : Au chaud~
Emploi/loisirs : Professeur d'espagnol
Humeur : Variable~

Carte d'identité
Dominance: Dominant
Taille: 1,80m
Poids: 73kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t334-eva-bionaelia-100 http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t339-les-petits-papiers-de-la-professeur-d-espagnol http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t338-les-aventures-d-une-serpente-impatiente
Madame S ~


Badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Juil - 23:56
Je suis un chat qui a du chien alors ça devrait aller ~
Merci pour ce joli message de bienvenue ! Je suis flattée et touchée ~
Des bisous copain GANGSTA.

Merci beaucoup pour ton message Eva,
Je m'en vais de ce pas, continuer ma fiche

Et en effet, les gros serpents ne sont pas forcément méchants. Mais lui il l'était particulièrement.
Des bisous à toi aussi.
une feignasse de canapé..
avatar
Animal :
Race : Chat Bombay - Gabarit léger
Orientation : Hétérosexuel
Messages : 39
Emploi/loisirs : Secrétaire
Humeur : Méfiante

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille:
Poids:
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t561-maitika-moi-vouloir-etre-chat-pour-me-blottir-dans-tes-bras-80 http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t562-maitika-kitty-secretary-for-you http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t842-maitika-kitty-agenda-in-my-pocket
une feignasse de canapé..
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Juil - 10:07
Tout est bon, je valide~

♣ Tu es validé ♣

Va maintenant faire ta fiche de relations pour pouvoir faire plein de liens différents avec les autres membres du forum, ainsi que ta fiche de RPs pour que tu puisses tout de même savoir où tu en es dans tes aventures sur le forum ! Une demande de logement peut-être intéressante aussi, si tu veux avoir un petit chez toi et surtout... si tu n'es pas un étudiant et que tu en as les moyens~ Et pourquoi pas une demande de parrainage si tu es un kouhaï qui a besoin d'aide ou un sempaï qui veut proposer son aide ? Allez, va vite faire une demande de RP pour pouvoir découvrir de grandes aventures !

a fucking sexy Doc ~♥
avatar
Animal :
Race : Caïman noir | Poids lourd
Orientation : Bisexuel
Messages : 1050
Localisation : Tu veux pas savoir~
Emploi/loisirs : Infirmier de l'académie
Humeur : Joueuse~

Carte d'identité
Dominance: Dominant
Taille: 1,86m
Poids: 89kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t8-aaron-cain-williams-un-croco-pas-si-sage-termine http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t27-les-relations-douteuses-d-un-croco-alcoolo http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t26-les-deboires-d-un-croco-pas-net
a fucking sexy Doc ~♥



Hey toi, viens jouer avec moi Invité~


Badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex Pistols Academy :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids plumes-