RSS
RSS


NC16 - Romances hétérosexuelles et homosexuelles
 

Ven 3 Juin - 13:33
Sembi Flores


Nom : Flores
Prénom : Sembi
Âge : 29 ans née un 7 septembre
Origines : France-Africaine
Orientation sexuelle : Hétéro
Groupe : Professeur
Emploi : Professeur d’Archéologie  et Archéologue chercheur par la même occasion
Dominance : Ambivalent à tendance dominée
Famille de race mêlée : Canidé
Animal de race mêlée : Otocyon du Sud ou Renard à oreille de chauve-souris du Sud
Appellation scientifique : Otocyon megalotis megalotis
Quelle catégorie de poids : Léger


Identité


Goûts :
La jeune femme regarda le cahier songeur, elle prit le stylo, le fit rouler entre ses doigts et tapota le papier. Elle s'accouda, laissant ses doigts s'emmêler dans ses cheveux. Elle commença à écrire.

Je préfère commencer par ce que j'aime. C'est plus facile d'étaler sur le papier toutes les choses qu'on apprécie. Car, quand on les note, on y pense ! Et cela fait toujours plaisir de se rappeler de ce que l'on aime ! Même si, d'un autre côté, c'est un peu frustrant! Parce que je peux écrire que j'aime la glace et là, une envie de glace va envahir mais je sais que je n'ai rien dans mon frigo…Bon j'aime la glace, c'est dit! Oublions cela, pour me concentrer sur des éléments qui donnent moins faim.
Elle s'arrêta un instant, la jeune femme tapota à nouveau la feuille avec le stylo avant de reprendre son écriture.

J'aime manger même si je ne mange pas beaucoup. Je suis rapidement rassasiée mais cela ne veux pas dire que je n'apprécie pas la bonne nourriture. En fait, j'apprécie les bonnes choses, les jolies choses aussi ! Attention, il ne faut pas confondre les beaux objets, ceux qui ont une histoire, les œuvres d'art et des vêtements ou des objets qui vous coûtent un bras, une jambe, voir votre tête ! Si dans la rue on me demandait ce que j'aime je répondrais sans hésiter : la culture. J'aime flâner dans un musée, une galerie, ouvrir des livres d'histoires, d'archéologies et d'arts… j'aime aller au cinéma pour aller voir le dernier film de super-héros ou bien un film d'auteur. Si l'histoire me plaît j'y vais. Je peux facilement tout aimer enfin, je n'aime pas les musiques tristes, les histoires qui font sortir les mouchoirs...Je n'aime pas déprimer !

Elle tapota son stylo contre ses dents regardant la feuille relisant les mots qu'elle avait déjà posés sur le papier.

Ah ! Il ne faut pas croire que parce que je suis professeur, j'aime lire que des livres scientifiques. J'aime aussi les bandes dessinés qu'elles soient franco-belges, américaines ou asiatiques en particulier japonaises. Bien que mes lectures se sont grandement diversifiées, je continue à apprécier leur lecture, ça détend ! Qu'est-ce que j'aime d'autre? J'aime mon travail, cela va de soi. De toute façon c'est un métier de passion, on ne peut pas le faire si on n'aime pas ! J'aime l'idée de pouvoir léguer ses connaissances, pouvoir donner envie de connaître un peu plus notre monde par son passé…
Malgré mes heures de travail, j'aime garder un petit côté enfantin,parfois je me dis que c'est lié à ma thérianthropie après tous les Otocyon aiment beaucoup jouer quand ils sont adultes …J'aime les paris, les jeux en général …mais je n'aime pas perdre ce qui est assez agaçant. Du coup j'essaye de devenir très forte à tous les jeux mais ce n'est pas simple ! Dans la même veine je déteste les tricheurs car généralement, ils gagnent. Il y aurait encore beaucoup à dire…J'aime le théâtre, jouer la comédie mais, je n'aime pas apprendre un texte, j'aime le dessin mais je n'aime pas passer des heures sur un même dessin…

La jeune femme s'arrêta d'écrire, elle posa le stylo et s'étira. Sembi referma le carnet d'un air satisfait.


Caractère :
Après avoir pris un pot de glace, Sembi s'installa devant son bureau. Elle lécha la cuillère tout en ouvrant le carnet dans lequel elle écrivait sur elle-même.

Il est difficile de se connaître vraiment, c'est pour ça d'ailleurs qu'il n'est pas aisé de répondre directement, sans préparation aux questions sur vous-même. Vous savez quand on vous pose la grande question sur quels sont vos défauts et vos qualités…ou encore, quand on  vous demande comment vos amis vous voient. On dit aussi qu'on peut arriver à corriger un défaut dès le moment où on l'a accepté et ce n'est jamais facile.Personnellement, j'ai mis un certain temps à me rendre compte, enfin plutôt à accepter que je puisse être accroc aux jeux d'argents et que j'avais besoin d'aide. Déjà, parce que je n'aime pas qu'on m'aide, je trouve que c'est déjà assez humiliant de se sentir faible parce qu'on est un poids léger dans le monde des thérianthropes alors je ne me voyais pas obtenir de l'aide de la part des hommes-singes pour me soigner de ma dépendance.
En fait, au final on peut dire que maintenant je suis passionnée par mon travail, trop même! Mais cela m'empêche de déraper. La curiosité, le désir d'apprendre, l'envie de tester de nouvelles choses me permet de ne pas me focaliser sur le jeu. En conclusion, je pense que je me soigne par la distraction!

Pour être archéologue, il faut apprécier la collectivité. Lors des fouilles, vous êtes souvent contraint de vivre pendant un mois, voir plus en permanence avec des inconnus. Je pense donc être une personne qui sait s'adapter aux gens. Je leur parle facilement, comme je m'intéresse à beaucoup de choses il m'est agréable de les écouter parler sur leurs passions, leurs intérêts. Je ne suis pas du genre à entamer la conversation, je suis assez réservée  préférant agir avec prudence. Je suis un petit canidé, il faut bien que je protège mes arrières.

Mais une fois que je suis certaine de la personne, je ne peux qu'être agréable  avec elle. J'aime la franchise, cependant je sais être diplomate car je n'aime pas les conflits. Je pense, que je préfère éviter une personne que je déteste, qu'être méchante avec elle. Enfin, si elle veut des explications ou qu'elle se trouve être trop collante, je vais finir par lui cracher le morceau en espérant qu'elle coupe tout contacte.
Ma mère trouve que je ne suis pas assez féminine, mais je ne me catégorise pas comme un garçon manqué non plus. Je préfère me définir comme une personne qui ne court pas après l'avis des autres. Je me moque de ce que peuvent bien penser les autres ou ne pas rester dans la conformité... La question est plutôt si on suit les lois universelles ou pas. Tant qu'on est dans la légalité, je ne vois pas ce qui nous empêche de faire ce qui nous plaît! Comme par exemple :  se teindre les cheveux en bleu, aimer changer de style vestimentaire selon les situations ou nos envies, afficher un poster d'un personnage fictif venant d'une bande dessinée dans mon bureau à côté d'une affiche qui présente un colloque sur les peintures rupestres du sud-ouest de la France... Partir en voyage sous un coup de tête, improviser sur le moment. S'il fait beau, surprendre les étudiants en ouvrant des débats dehors, ou instaurer des ateliers pour voir de plus près le matériel archéologique et ne pas rester sur des cours théoriques .Quand je peux j'aime surprendre, intriguer …
Pour terminer sur l'observation de ma personne, je peux conclure que je ressemble à une jeune femme ordinaire, appréciant le romantisme, les choses qui sentent bons  et qui sont mignonnes mais à côté j'adore encore plus voir la surprise chez les gens quand je leur dis que je peux passer tout l'été dans la boue à chercher des os , des cailloux ou des bouts de céramique.

La jeune femme referma le carnet et soupira en voyant sa glace fondue.
Sembi en mangea encore un peu avant de la remettre au congélateur en espérant que cela ne la gâche pas.



Physique :
Sembi se regarda dans un long miroir qui se trouvait dans sa chambre , elle tourna doucement sur elle-même tout en se regardant comme si elle cherchait quelque chose, un bouton peut être ou bien une tâche de naissance. Elle alla s'asseoir au bord du lit prenant son cahier avec un stylo. A côté d'elle son carnet de santé était ouvert..

J'ai jamais apprécié devoir me décrire parce que je ne me trouve pas douée dans les descriptions. Lors des rapports  de fouille c'est toujours un calvaire lors que j'arrive à la description du matériel. Mais je vais faire un effort, ce que je vois dans le miroir est une jeune femme d'un mètre soixante-douze. J'avoue je l'ai surtout lu dans mon carnet de santé ! Comme mon poids qui tourne entre 48 et 50 kilos.
Je pense que ma particularité est mon métissage, j'ai pris la peau de mon père venant d'Afrique du Sud et les yeux, ainsi que les cheveux de ma mère originaire de France. Ne pas être conforme aux autres peut parfois poser quelques problèmes d'intégration surtout quand tu es petit. Mais dès la fin du collège, l'exotisme prend le dessus sur la peur de l'inconnu. Le bleu perçant de mes yeux encadrés par mes cheveux châtains tirant sur le roux et rehaussés par ma peau mate intrigue souvent. La coupe de mes cheveux est aussi dans cette optique : intriguer et puis aussi les cheveux courts c'est plus pratique pour les chantiers de fouille. Bon évidemment, la frange me gêne parfois, mais du coup j'ai l'habitude de la remonter et de l'attacher en palmier pour libérer ma vision.

Comme je l'ai déjà dit j'ai un appétit d'oiseau, du coup je suis fine mais les chantiers cela vous forgent un corps. Vous manipulez la pioche, la masse ,  vous désherbez …bref l'archéologie c'est quand même physique de temps en temps. Alors même si j'ai quand même besoin de quelqu'un de fort pour ouvrir les pots de cornichons je ne suis pas totalement sans force!
J'ai une tache de naissance sur mon mollet droit…

La jeune femme se laissa tomber sur le lit, soupirant , elle ne savait pas quoi ajouter. Sembi fixa le plafond un bref instant. Elle laissa ses doigts caresser la  couette pensive elle se rappelait ce qu'elle avait déjà dit pour pouvoir rajouter d'autres éléments.

Et puis …Je ne sais pas si c'est très important mais c'est indissociable d'une femme alors il faut bien que j'écrive quelques mots à ce sujet …ma poitrine …bon il y a pas de quoi noircir trois pages. Elle n'est ni du genre à faire tourner les regards sur elle ni à être inexistante ..La normal je pourrais dire ! Ah ! je peux aussi parler de mon style vestimentaire ..quoi que j'en ai déjà fait référence lorsque j'écrivais sur mon caractère mais pour affirmation. Je n'ai pas vraiment de style propre. Si j'aime, je porte ! Après évidemment, lorsque je travaille je porte des habits standardisés et puis lors des fouilles, il ne faut mieux pas porter des habits que vous affectionnez au risque de devoir les jeter.


Histoire


Histoire :
Cette fois la jeune femme s'installa à sa cuisine où elle se servit une tasse de thé. La lumière était allumée et l'horloge de la cuisine indiquait 19 heure .
Naissance :

Par définition la naissance on en garde peu de souvenir. Par déduction mon aura animal était bien plus forte et je devais certainement l'avoir pendant les premiers mois avant qu'elle ne se calme. Après il, devait avoir seulement les oreilles et la queue avant que cela se calme totalement. Je ne crois pas avoir entendu mes parents se plaindre de la lenteur de mon apprentissage. J'ai dû assimiler rapidement le principe des races mêlés. Nous reviendrons pendant mon enfance sur l'apprentissage de la thérianthropie. Pour le moment ma naissance…je suis née à Marseille, mes parents vivaient et vivent toujours dans une petite ville à côté la Gardanne...

Avant ma naissance, il y a bien sûr une rencontre, celle de mes parents ! Ma mère, Louise,  après ses études de pharmacologie a décidé de partir pendant deux ans en tant que bénévole dans une association en Afrique du sud. Ma mère a toujours été quelqu'un de généreux et la rencontre de mes parents fut magnifiée par cette générosité. Elle est allée au Zimbabwe. Et elle a rencontré mon père dans un village ou elle aidait pour l'eau et la nourriture. Elle a tout de suite accroché à son sourire et lui a été impressionné par ce petit bout de femme courageuse pour son jeune âge. Elle est un poids moyen, lui un poids léger, tous les deux des canidés. j'ai eu de la chance de prendre l'espèce de mon père, c'est plus original qu'un chien domestique …mais je ne le dirais pas à ma mère. Elle en serait triste !

Louise a fait connaissance avec mon père en lui apprenant quelques mots de français et puis les phéromones ont fait leur part de travail. Leur relation est  rapidement passée au delà de l'amitié. Ils devaient bien aller vite, car ma mère ne resterait pas éternellement en Afrique et mon père ne pourrait pas la suivre, ils l'avaient énoncé silencieusement comme un accord entre eux. Ils vécurent leur amour passionnément. Chaque jours, étaient vécus comme si c'était le dernier ou le premier. Puis, il vient le moment ou ma mère du rentrer en France. Moment déchirant, les adieux  s'éternisant, Louise avait du mal à se faire à l'idée qu'elle allait retrouver sa vie bien peinarde de française. Quand elle prit l'avion elle ne savait pas encore qu'elle se trouvait enceinte de moi ! Se fut une grande surprise quelques semaines plus tard !
Mais le soucis c'est que ma mère était fiancée à un poids lourd français. Un loup gris qui devient mon père quelque temps plus tard après ma naissance. Au début, à ce que m'a raconté ma grand-mère…ma mère pour se faire pardonner de son écart de conduite voulait avorter mais mes arrières-grand-parents l'ont sermonné en lui expliquant que les thérianthropes étaient assez rares comme ça pour qu'en plus on les élimine. Et puis Daniel Flores , mon père adoptif assura qu'il me reconnaîtrait comme son enfant. Ainsi, je fus née sous quelques tensions mais je ne le ressentie en rien car je fus aimée de ma mère qui voyait en moi le souvenir d'une folle relation amoureuse et par mon père adoptif qui en un homme gentil malgré son fort caractère ne pouvait se détourner de ma petite frimousse!

Enfance :

Malgré les difficultés que j'ai pu avoir pour me trouver une place. Ce n'est pas facile de donner une identité quand vous êtes celle qui est différente, que ce soit dans votre propre famille comme à l'extérieur. A la maison tout le monde jouait la normalité. Mais les enfants ne sont pas stupides alors rapidement je me suis posée des questions. Je n'ai pas vécu dans le mensonge,ma mère et ma grand-mère m'ont racontée mon histoire dès que je pus comprendre. Me disant que c'était ce qui faisait la richesse de mon identité. Mais il était tout de même difficile d'accepter le fait que Daniel ne fût pas mon vrai père , j'en ai profité pour lui en faire voir un peu de toutes les couleurs et je le remercie de pas en avoir garder  rancœur. A l'école aussi se fut compliquée. Quand vous devez apprendre à vivre en tant que thérianthrope au milieu d'homme-singes ignares et que vous êtes un peu malmené à cause de votre physique sortant du commun, cela peu perturber un enfant. Du coup j’étais du genre à vouloir me faire remarquer pour qu'on s'occupe de moi.

Puis,  lors de ma cinquième années mon demis-frère vient agrandir ma famille. A leur grande joie, il était un poids lourd comme son père. Cela affaiblie ma mère pendant une longue période mais je l'ai vu heureuse comme jamais…enfin je n'ai pas pu la voir quand elle devait être avec mon père biologique mais j'imagine qu'elle devait avoir cette même joie sur son visage. Au début, j'ai considéré ce frère comme un intrus, comme un être qui voulait voler ma vie, mes parents …Je peux vous affirmer que j'ai été bien méchante avec lui. Pourtant, il ne cherchait que ma reconnaissance ou bien une personne pour ne pas s'ennuyer.
Je me souviens encore des réprimandes de mon père. Il comprenait ce que je vivais alors il essayait de discuter avec diplomatie, mais je ne voulais rien entendre ! Ce louveteau me fauchait tout ce que j'avais et ce n'était pas juste ! Ce fut ensuite l'étape de la compréhension. Ce petit bout d'homme est obligé de vivre dans la même maison que moi, je suis obligée de partager mes jouets et mes parents… C'est comme ça ! Ainsi va la vie ! Et puis c'est agréable au final d'avoir quelqu'un qui vous suit parce qu’il pense que parce que vous êtes l'aînée vous savez tout mieux que tout le monde ! Il ne me jugeait pas, j'étais sa grande sœur ! De ce fait c'est à partir de ce moment que je pris mon rôle très au sérieux !  C'était une grande responsabilité et je voulais l'assumer ! Je trouvais que chez moi il y avait une bien meilleure entende qu'ailleurs. Je préférais rester à la maison que d'aller à l'école ! Continuant comme ça j'aurais pu devenir une personne d'intérieur qui aime rester sur le canapé.

Mes parents déjà, sont des personnes qui aiment la culture cela m'a beaucoup aidé pour découvrir les musées, les films, la musique et le bonheur de lire . Et puis à mes 11 ans , la grande révélation ! J'ai eu une initiation en archéologie . Ce fut le coup de foudre pour cette discipline. Je commençais déjà à me diriger vers une voix artistique appréciant davantage les cours d'art plastique que de math et de français . Je compris que si je voulais me diriger vers l'archéologie, il fallait que je me concentre sur toutes mes études, car il y avait peu de place, peu d'élu pour travailler là de dans. Cela m'arrangeait car je n'aimais pas jouer avec les autres. Je trouvais qu'essayer de se faire une place dans la société était bien trop complexe..Oui au début j'étais peu sociable , la seule personne avec qui je m'attendais assez bien pour jouer c'était mon frère.

Ma scolarité :

Mes études furent normales, aucune classe sautée, aucune classe redoublée. Fin collège, je commençais à prendre conscience de l'importance de se faire des amis. J'en aies rencontré trois, nous sommes devenues inséparables puis la vie nous a séparée. Mais on s'échange toujours quelques mots, on se réconforte au téléphone.
Au lycée, avec l'ouverture sur internet je commençais à développer ma dépendance aux jeux. Puis lors, des soirées j'ai pris goût aux différents paris qu'on pouvait me proposer contre de l'argent. Mes parents commencèrent à voir que quelque chose n'allait pas quant ils s'aperçurent que mes notes commençaient à chuter. Lors de l'année du bac de français pour fêter la fin des examens, la police les téléphona, leur annonçant qu'elle me tenait pour vol de voiture et que je l'avais plantée dans un fossé …Oh !j'ai rien eu ! Juste la honte de voir mes parents débarquer en panique au poste. D'abord inquiet, puis complètement furieux de ce que j'avais fait ! j'entends encore mon père s'écrier que j'étais entrain de détruire ma vie ! Je le revois ..alors que j'étais recroquevillée sur la banquette arrière de la voiture, se retourner son aura animal reprenant le dessus, son regard me transperçait . Ne veux-tu plus devenir archéologue ? Si si bien sûr…Je me rappelle que ma voix était brisées. Je savais que j'avais fait une grosse bêtise. J' ai pu sentir la déception dans la voix de ma mère qui me demandait ce qui ne tournait pas rond chez moi! Je ne réussis pas à leur parler de mes pulsions qui me poussaient à répondre à « …si je te donne de l'argent ..t'es cap ? » Je leur promis que cela n'arriverait plus. J'allais tout faire pour changer !

Cet évènement me refroidit totalement sur toute implication dans des paris ou jeux d'argents et  je pus  à nouveau me concentrer à ce que je voulais devenir.  Même si je continuais à beaucoup jouer en ligne. Pour la fac, je dus quitter le cocon familiale pour aller à l'université à Marseille. La liberté ... Enfin mes parents m'ont bien harcelée pour que je me trouve une collocation afin que je ne fasse pas de bêtise. Bien que je leur ai assuré que tout cela était finit, ils ne me croyaient pas ! Certainement du fait que mon compte était toujours bas malgré les petits boulots et l'argent de poche. et Je rentrais puant la cigarette alors qu'ils savent bien que je ne fume pas. Je traînais dans des endroits pas très nettes… Jeux de pokers, black jack ...Il y avait un bar assez sympa dans ma petite ville ! Et ils savaient que je m'y rendais souvent!
Du coup, ils m'ont dégoté une étudiante de la même université que moi …Cela n'a pas été le coup de foudre. Chacun vivait dans sa chambre et on c'est supporté une seule année. Ce qui m'a fait arrêter mes bêtises se sont les fouilles, l'été. J'en ai fait dès la première année de fac. J'ai pu faire la connaissance de gens avec qui j'ai fait une merveilleuse collocation pour le reste de mes études.

Arriva le master puis le doctorat, ma vie n'est pas très intéressante à raconter... Les études et pas le temps pour quoi que ce soit d'autre. Quelques sorties entre amis…le retour à la maison pour les repas de familles ou ma mère et ma grand-mère commençaient à me sortir que je devais penser à trouver un poids lourd, dans une grande famille c'était le mieux pour moi...Cela permet d'assurer tes arrières, avoir une vie bien tranquille. Et je leur répétais, si j'ai choisi archéologie ce n'est pas vraiment pour avoir une vie bien rangée ! Et puis je n'avais pas le temps..tout mes étés je les passais à droite et à gauche...Et puis je suis partie à l'étranger la première année de mon doctorat. Je suis allée au Japon. J'en avais besoin pour ma thèse…ça a été la plus belle année de ma vie! Non, j'exagère un peu mais ce fut une aventure incroyable, un autre univers. De très belles rencontres … J'avoue que c'est là-bas que j'ai rencontré mon premier amour! Il n'était pas japonais mais irlandais …comme quoi le monde est petit ! Je n'ai pas vraiment envie d'écrire dessus. Seulement, on est resté deux ans ensemble.  C'est lui qui m'a parlé de l'académie et il m'a fait venir pour la première fois en Angleterre puis en Irlande.

Lors de mon retour en France, pendant ma deuxième année doctorat j'ai commencé à enseigner. Ce fut une sensation agréable. Avoir les regards posés sur soit, pourvoir donner envie aux plus jeunes de continuer les études, d'aller plus loin.

Je finis mon doctorat sans encombre. Il vient ensuite une séparation douloureuse avec mon fameux irlandais …on n'était pas assez présent l'un pour l'autre. En même temps il était en Irlande, j'étais en France…pourtant j'avais prévu de le rejoindre. Malgré le chagrin et la petite voix qui me disait de tout abandonner, je ne voulais pas rester en France. Je l'aime mon pays, mais j'ai appris à apprécier l'exotisme. Surtout que pour mes recherches je devais me rendre soit au Japon soit en Angleterre. Comme je voulais tout même rester proche de ma famille, je décidais de partir pour Angleterre. Je me suis souvenue de l'académie, celle dont m'avait parlé mon copain...Ex copain! Mon père en avait aussi entendu parler et m'en raconta que du bien !

Avant, je fis un détour par l'Afrique pour un chantier de fouille. J'en ai rêvé depuis longtemps mais rien à voir avec la recherche de mon père biologique…Je savais ou c'est qu'il vivait mais je ne me sentais pas de partir à sa recherche ! On a deux vies différentes. En quoi cela lui servirait-il d'apprendre qu'il avait une fille !?

Cela fait maintenant deux ans  que je vis sur cette île et que j'enseigne dans l'académie...Advienne que pourra ! La vie me réserve ici encore plein de surprises !

La jeune femme referma son carnet. Elle leva les bras pour s'étirer , tendant en même temps ses jambes.  Elle était fière de tout ce qu'elle avait écrit sur elle, même si elle avait laissé de nombreuses parts d'ombres. Cependant, il n'était pas agréable de tout découvrir d'un coup. Il fallait bien en laisser un peu en réserve pour intriguer les lecteurs et les surprendre derrière une page!


Autre :
Comme précision de dernière minute, je voudrais parler de mes recherches et de mes cours. Il est important de savoir ce que je peux apporter aux élèves de cette académie. Je sais que peu d'entre eux s'intéresse ou s'intéresseront à l'archéologie bien que beaucoup rêve un jour de devenir Indiana Jones. Mais quand on leur dit qu'Indiana Jones n'est pas un vrai archéologue et que l'archéologie ce n'est pas comme ça, beaucoup de gens s'en vont en courant ! Étrangement ma spécialité est l'archéologie funéraire japonaise mais dans mes recherches je fais une comparaison avec la spatialité funéraire anglaise en particulier avec les « barrow » les tertres de l'âge de bronze anglais . De plus je m'intéresse de près à l'impacte du Stonehenge et de son influence à travers l'Europe pendant l'âge des métaux.
Ce sont mes recherches officiels.

A côté je fais de nombreuses recherches sur l'impacte de la thérianthropie à travers les siècles. Il a été vu que l'alimentation laisse des traces sur les ossements à partir duquel nous pouvons déterminer potentiellement les lieux d'origine des personnes je me suis donc penchée sur les traces que pourrait laisser notre thérianthropie afin de  chercher à définir nos ancêtre. De plus, je m'interroge sur leur représentation dans l'art préhistorique en effet, il est connu des représentations anthropomorphes mi-homme mi-animal, ne serait-ce pas là des représentations de nos ancêtres ? Et puis il y a aussi des thérianthropie d'espèce qui ont disparu comme les oiseaux,les cervidés, les chiroptères …bref beaucoup d'interrogations que j'essaye d'éclaircir . Pour mes étudiants je prépare des choses beaucoup plus simple pour les premières années universitaires : une initiation  en archéologie , pour les deuxièmes et troisièmes années universitaires on repart de la préhistoire pour arriver jusqu'au moyen-âge pour parler plus en profondeur des périodes archéologiques . Quand je peux j'essaye d'ajouter des ateliers pour la taille au silex , à  l'anatomie animal enfin de reconnaître les différents ossements,  le comptage et le remontage de céramique ou comment bien prélever des objets...


Suppléments


Le code : Validé
Ton pseudo : Chouwakoko
Ton âge : 25 ans
Notre découverte : Par un mail surprise
Ta présence : Cela dépendra des rps en cours.
Ton avatar : cherice - Jounetsunoakai
Tes références : Manga et OAV lu et vu!
Un rajout : En toute honnêteté je trouve qu'il y a trop de vert ! mais chacun ses goûts !^^ et sinon c'est un forum très propre et jolie !

un mort-vivant affamé !
avatar
Animal :
Race : Otocyon du Sud | léger
Orientation : Hétérosexuel
Messages : 34
Emploi/loisirs : Professeur d'archéologie
Humeur : Franche

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 1,72m
Poids: 50kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1290-sembi-flores http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1301-les-relations-de-sembi http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1299-les-rps-de-sembi
un mort-vivant affamé !


Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Juin - 21:58
Bonsoir et bienvenue à toi ^^

Je te souhaite bon courage pour ta fiche et si tu as des questions n'hésite pas à mp un membre du staff Wink
un Flic Sexy et Bad Boy ♥
avatar
Animal :
Race : Alaskan Husky noir, moyen gabarit
Orientation : Bisexuel
Messages : 110
Localisation : En patrouille aux abords de l'académie
Emploi/loisirs : Flic
Humeur : Vif

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 1m77
Poids: 69 kilos
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1080-t-aurais-pas-une-clope-a-me-filer-nick-enfin-terminee http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1105-ami-ou-ennemi-a-toi-de-choisir-relations http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1127-chroniques-d-un-rouquin
un Flic Sexy et Bad Boy ♥



Invité Tu es en état d'arrestation pour jouer avec moi ~ Wink
Merci Aaron pour la fiche mise en page :3
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Juin - 1:13
J'ai supprimé le message pour écrire celui-ci afin de signifier que ma fiche était terminée...je la relirais pour encore chasser les dernière fautes récalcitrantes et puis surtout si vous me faites remarquer quelque chose à changer !^^

Encore merci Nicolas pour ton message !^^
un mort-vivant affamé !
avatar
Animal :
Race : Otocyon du Sud | léger
Orientation : Hétérosexuel
Messages : 34
Emploi/loisirs : Professeur d'archéologie
Humeur : Franche

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 1,72m
Poids: 50kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1290-sembi-flores http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1301-les-relations-de-sembi http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1299-les-rps-de-sembi
un mort-vivant affamé !


Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Juin - 14:44
Bonjour et bienvenue

Pour ta fiche, il faudrait changer dans le autre, le fait des ancêtres cervidés, car d'aprés ce que l'on sait, les thérianthropes ne sont que des prédateurs. Mais tu peux rajouter les chiroptères à la place si tu veux.

Je te laisse corriger ça en plus de tes fautes, et je pense que c'est bon.
le Barman nommé Désir
avatar
Animal :
Race : Chien loup de Saarloos - moyen gabarit
Orientation : Bisexuel
Messages : 340
Localisation : Peut être derrière son bar ~
Emploi/loisirs : Barman
Humeur : Neutre

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 1m90
Poids: Environ 92 kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t18-raphael-j-wardeck-l-homme-qui-se-cache-derriere-son-bar http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t110-les-relations-inconnues-d-un-barman http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t111-les-anecdotes-au-bar-du-canide
le Barman nommé Désir ♫




Badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Juin - 15:50
Après c'est des recherches du côté de très lointains ancêtres, même côté des "hommes singes " des espèces ont disparus avant d'arriver à nous alors j'ai supposé que cela pouvait être le cas pour les thérianthropes pour ne rester que les prédateurs car les autres été trop faibles par exemple..de plus dans l'art rupestre les représentations les plus dominant sont les herbivores et les associations mi homme mi animaux sont aussi beaucoup d'herbivores  ...du coup c'était pour faire une cohérence sans changer le fait que depuis des années il n'existe que des prédateurs comme thérianthrope !^^ mais si cela pose soucis je corrige oui !^^ et oui je me relis pour essayer d'enlever les dernières fautes !

Edit : Normalement il me semble avoir corrigé les fautes..après s'il en reste et certainement, je ne les vois pas ...
un mort-vivant affamé !
avatar
Animal :
Race : Otocyon du Sud | léger
Orientation : Hétérosexuel
Messages : 34
Emploi/loisirs : Professeur d'archéologie
Humeur : Franche

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 1,72m
Poids: 50kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1290-sembi-flores http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1301-les-relations-de-sembi http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t1299-les-rps-de-sembi
un mort-vivant affamé !


Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Juin - 10:16
On va dire que ça passe, comme on ne connaît pas grand chose sur le long terme.
Après il y a toujours des fautes, donc à faire attention pour tes RP à venir.
Mais c'est ok, bon jeu parmi nous. ~

♣ Tu es validé(e) ♣

Va maintenant faire ta fiche de relations pour pouvoir faire plein de liens différents avec les autres membres du forum, ainsi que ta fiche de RPs pour que tu puisses tout de même savoir où tu en es dans tes aventures sur le forum ! Une demande de logement peut-être intéressante aussi, si tu veux avoir un petit chez toi et surtout... si tu n'es pas un étudiant et que tu en as les moyens~ Et pourquoi pas une demande de parrainage si tu es un junior qui a besoin d'aide ou un senior qui veut proposer son aide ? Tiens ! Nous te donnons même la liste des parrainages pour que tu puisses voir qui est libre ou non ! Allez, va vite faire une demande de RP pour pouvoir découvrir de grandes aventures !

le Barman nommé Désir
avatar
Animal :
Race : Chien loup de Saarloos - moyen gabarit
Orientation : Bisexuel
Messages : 340
Localisation : Peut être derrière son bar ~
Emploi/loisirs : Barman
Humeur : Neutre

Carte d'identité
Dominance: Ambivalent
Taille: 1m90
Poids: Environ 92 kg
Voir le profil de l'utilisateur http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t18-raphael-j-wardeck-l-homme-qui-se-cache-derriere-son-bar http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t110-les-relations-inconnues-d-un-barman http://sexpistolsacademyv2.forumactif.org/t111-les-anecdotes-au-bar-du-canide
le Barman nommé Désir ♫




Badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex Pistols Academy :: Gestion du personnage :: Fiche personnage :: Les poids plumes-